mardi 14 juillet 2020
A VOIR

|

Rahu’ea moove : cinq mois pour vaincre l’obésité

Publié le

Depuis le mois dernier, 20 personnes atteintes d’obésité ont débuté à Taravao le programme de ré-entrainement à l’effort "Rahu ea moove". Il s’accompagne d’ateliers d’éducation thérapeutique. Initié par l'association Rahu'ea, il est financé par la CPS dans le cadre de l’appel à projet "Ma santé d’abord".

Publié le 06/09/2019 à 16:13 - Mise à jour le 06/09/2019 à 16:47
Lecture 2 minutes

Depuis le mois dernier, 20 personnes atteintes d’obésité ont débuté à Taravao le programme de ré-entrainement à l’effort "Rahu ea moove". Il s’accompagne d’ateliers d’éducation thérapeutique. Initié par l'association Rahu'ea, il est financé par la CPS dans le cadre de l’appel à projet "Ma santé d’abord".

Des femmes en situation d’obésité retrouvent depuis un mois le goût de l’effort physique. Jusqu’au mois de décembre, elles vont tenter de perdre du poids en adoptant une meilleure hygiène de vie.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Moi le sport c’était pas trop mon truc. Mais grâce à ce programme-là, on apprend à aimer le sport » confie Maguy Terorohauepa, une participante. « Deux fois par semaine ça ne suffit pas. Les personnes ont des devoirs à la maison. Il faut qu’elles arrivent à faire au moins une demi-heure de sport tous les jours et on va progresser ensemble pendant toute cette période », souligne Bernard Begliomini, éducateur sportif.

Et changer de mode de vie passe aussi par une alimentation saine. Un atelier organisé à la maison de l’enfance, leur apprend, comment équilibrer leurs repas. « Par exemple au niveau des protéines, souvent on a une consommation un peu importante au niveau du poulet, de la viande etc. Donc on essaie de réajuster un peu les proportions dans l’assiette », explique Leslie Sablayrolles, diététicienne nutritionniste.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Rahu ea moove est financé par la CPS dans le cadre du projet « Ma santé d’abord ». les bénéficiaires de ce programme qui dure cinq mois s’engagent à poursuivre leurs efforts tout au long de l’année. « Faire du sport c’est bien, mais pas que. L’alimentation c’est pareil. Donc c’est pour ça que l’association propose ce type de programme d’entraînement, mais met en place des actions à l’année pour continuer à l’issue de ce programme, à accompagner ces personnes qui ont mis en place un changement d’habitudes de vie », souligne Fleur Deshogues présidente de l’association Rahu ‘ea.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Sept ateliers d’éducation thérapeutique viendront compléter le programme, comme par exemple : comment réaliser un compost ou cultiver un atelier potager collectif.

REPORTAGEThierry Teamo

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

14-juillet : des Polynésiens participeront au défilé à Paris

Deux Polynésiens originaires de Tahaa et Bora Bora, Vincent Mate et Ryan Teurafaatiarau vont défiler le 14 juillet devant le Président de la République place de la Concorde à Paris. Ces deux jeunes issus du RSMA, régiment du service militaire adapté, étendront avec des dizaines d’autres jeunes issus des régiments d’Outre-Mer le drapeau français en clôture du défilé.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV