jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Quel réveillon pour les croyants ?

Publié le

Publié le 30/12/2018 à 9:27 - Mise à jour le 30/12/2018 à 9:27
Lecture 2 minutes

Chez les catholiques, ce lundi soir se tiendra la dernière messe de l’année. Une messe où « on vient remercier Dieu de nous avoir encore laissé en vie, confie une paroissienne, pour toutes les grâces qu’il nous a donné pendant l’année 2018 avant de partir vers l’année 2019. »
 
Traditionnellement, la messe du réveillon commence à 18 heures pour se terminer à minuit. Mais depuis quelques années maintenant, elle se termine un peu plus tôt.
 
« Nous allons célébrer la dernière messe de l’année, et juste après il y aura des groupes d’adoration du rosaire qui vont adorer peut-être jusqu’à 22 heures, de façon à remercier le Seigneur pour cette année, explique Donald Chavez, diacre à la paroisse de Sainte-Thérèse. Le 1er, ce sera la grande fête de la Vierge Marie et là nous commençons à 9 h 30 pour terminer aux environs de 11 heures. »
 

 
Du côté des protestants, la paroisse de Siloama est l’une des dernières paroisses de Polynésie à maintenir le traditionnel office du purera’a matahiti. Le culte débute à 18 heures pour se terminer à minuit avec une interruption à 22 heures. Si le nombre de fidèles oscille tout au long de l’année, le culte du réveillon resterait l’office le plus important de l’année et les plus jeunes y participeraient de plus en plus.
 
« Oui, ils reviennent pour le culte du réveillon, confirme le diacre Maurice Hatani. C’est pour avoir la bénédiction du pasteur pour l’année à venir. Ce culte marque la fin de l’année écoulée et permet de bénir l’année à venir. Et le message du pasteur aujourd’hui est que tout le monde y participe. »
 
Mais cette tradition du culte du réveillon tend à se perdre car de plus en plus de paroisses protestantes le résume à un office de 19 heures à 20 heures, puis les familles rentrent chez elles fêter la Saint-Sylvestre de manière moderne.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore et Mata Ihorai

infos coronavirus