mardi 17 mai 2022
A VOIR

|

Quel réveillon pour les croyants ?

Publié le

Publié le 30/12/2018 à 9:27 - Mise à jour le 30/12/2018 à 9:27
Lecture 2 minutes

Chez les catholiques, ce lundi soir se tiendra la dernière messe de l’année. Une messe où “on vient remercier Dieu de nous avoir encore laissé en vie, confie une paroissienne, pour toutes les grâces qu’il nous a donné pendant l’année 2018 avant de partir vers l’année 2019.”
 
Traditionnellement, la messe du réveillon commence à 18 heures pour se terminer à minuit. Mais depuis quelques années maintenant, elle se termine un peu plus tôt.
 
“Nous allons célébrer la dernière messe de l’année, et juste après il y aura des groupes d’adoration du rosaire qui vont adorer peut-être jusqu’à 22 heures, de façon à remercier le Seigneur pour cette année, explique Donald Chavez, diacre à la paroisse de Sainte-Thérèse. Le 1er, ce sera la grande fête de la Vierge Marie et là nous commençons à 9 h 30 pour terminer aux environs de 11 heures.”
 

 
Du côté des protestants, la paroisse de Siloama est l’une des dernières paroisses de Polynésie à maintenir le traditionnel office du purera’a matahiti. Le culte débute à 18 heures pour se terminer à minuit avec une interruption à 22 heures. Si le nombre de fidèles oscille tout au long de l’année, le culte du réveillon resterait l’office le plus important de l’année et les plus jeunes y participeraient de plus en plus.
 
“Oui, ils reviennent pour le culte du réveillon, confirme le diacre Maurice Hatani. C’est pour avoir la bénédiction du pasteur pour l’année à venir. Ce culte marque la fin de l’année écoulée et permet de bénir l’année à venir. Et le message du pasteur aujourd’hui est que tout le monde y participe.”
 
Mais cette tradition du culte du réveillon tend à se perdre car de plus en plus de paroisses protestantes le résume à un office de 19 heures à 20 heures, puis les familles rentrent chez elles fêter la Saint-Sylvestre de manière moderne.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore et Mata Ihorai

infos coronavirus