jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Pêcheur, directeur d’école, Olivier a créé le premier site de troc en Polynésie

Publié le

Publié le 13/06/2018 à 15:33 - Mise à jour le 13/06/2018 à 15:33
Lecture 2 minutes

Échanger plutôt qu’acheter, c’est le principe du troc et c’est maintenant faisable sur le site internet polynésien petits-échanges.pf. La plateforme a été mise en ligne il y a seulement un mois.

À l’origine de ce projet, Olivier Gueirard. « Comme beaucoup je suis un adepte des petites annonces, auparavant dans les journaux et aujourd’hui sur le net (…) j’ai remarqué que la plupart des annonces se terminent aujourd’hui par « pas d’échanges ! », cela montre qu’il y a une réelle demande.
Les annonces de personnes intéressées par des échanges se retrouvent noyées dans les petites annonces classiques, mon site permet aujourd’hui de les mettre en avant. »

Pour faire du troc sur petits-échanges.pf, il suffit d’ouvrir un compte utilisateur et de publier un bien ou un service à échanger. On trouve ainsi des canetons, un ordinateur, du poisson frais, une moto et même un terrain à Taha’a !

> Polyvalent

Olivier n’est jamais en manque d’idées et porte plusieurs casquettes. Il est aussi pêcheur, et… directeur de l’école Algora Tahiti qui apprend aux enfants à coder. Une vie bien remplie qui demande de s’organiser. Heureusement, Olivier peut compter sur sa famille. « C’est vrai que ce n’est pas évident, cela demande d’être bien organisé, motivé et surtout de s’entourer des bonnes personnes, quand je pars en campagne de pêche pour 3 semaines, je peux compter sur ma femme( Ramona) ainsi que sur mon cousin (Matahi) pour s’occuper de l’école en mon absence, le site internet est suivi par mon beau-frère (Stanley). »

>>> Lire aussi : Web Zone : éducation au numérique

Polyvalent, c’est sans doute l’adjectif qui le définit le mieux. Olivier a passé un Bac en électrotechnique puis il s’est envolé pour la métropole où il a fait service militaire. « À mon retour je me suis orienté vers l’aéronautique grâce à l’arrivée d’Air Tahiti Nui en passant mon CSS , puis j’ai poursuivi ma carrière de PNC à Air Tahiti que j’ai quitté il y a environ 6 ans , puis j’ai passé mon brevet de capitaine à l’école maritime pour aujourd’hui commander un thonier. »

> Un nouveau projet

La pêche, l’éducation au numérique, la création de site Internet… Cela pourrait lui suffire. Mais il a encore d’autres projets : « J’ai créé une boîte de production dans le but de lancer une compétition de robotique, comme on en voit beaucoup ailleurs, mais plus comme un jeu télévisé : Master Robot. J’espère pouvoir produire l’émission zéro d’ici la fin de l’année. »
 

Manon Della-Maggiora

 

infos coronavirus