dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Paea, bonne élève de la lutte anti-covid, rouvre ses salles de sport publiques

Publié le

Depuis le 14 novembre, les sites sportifs et édifices publics de Paea sont fermés. Après des semaines de restrictions drastiques, la commune compte 7 cas identifiés de Covid 19. Les portes des terrains de sport et de la salle Manu Iti ont rouvert au public ce lundi, par arrêté du maire.

Publié le 11/01/2021 à 14:32 - Mise à jour le 11/01/2021 à 14:51
Lecture 3 minutes

Depuis le 14 novembre, les sites sportifs et édifices publics de Paea sont fermés. Après des semaines de restrictions drastiques, la commune compte 7 cas identifiés de Covid 19. Les portes des terrains de sport et de la salle Manu Iti ont rouvert au public ce lundi, par arrêté du maire.

Les abonnés de la salle de sport Vaiatu, à proximité de la mairie de Paea, ont retrouvé leurs haltères, ce lundi, après deux mois de repos contraint.

Cette salle, comme les autres sites sportifs publics de la commune étaient fermés à la population depuis le 14 novembre. Car Paea est l’une des villes qui a pris les mesures les plus strictes en matière de précautions sanitaires.

Un abonné de la salle de musculation de Paea – Crédit photo TNTV

« On est heureux de retrouver les machines! » nous confie Ephraim Tauira, abonné de la salle et président du club d’aikido. « Mais là, on part de zéro. On a bien mangé pendant les fêtes, là, on va rétablir les bonnes habitudes! A la maison, on n’a pas les mêmes machines. Il faut s’organiser, je suis allé chercher des élastiques en attendant, mais ça fait du bien de retrouver sa salle de sport et ses copains! Si ça dure dans le temps c’est une bonne nouvelle. J’espère que ça ne va pas se refermer! »

Crédit photo : Commune de Paea

La fermeture des salles et stades : une épreuve pour Paea, commune très sportive

Tony Geros et ses équipes ont choisi la fermeté pour casser la chaîne de propagation du virus. Malgré les vacances, pas question de tolérer les rassemblements.

« Pendant cette période, les mesures d’interdiction empêchaient l’ensemble des sportifs de la commune de fréquenter les édifices et infrastructures sportives, et j’ai constaté que beaucoup d’entre eux continuaient à pratiquer leur sport sur des surfaces non appropriées », relève le maire, Tony Geros. « Certains jouaient au foot sur le bitume et se sont blessés. J’ai attendu que le bureau de veille sanitaire me donne des indications statistiques suffisamment rassurantes pour prendre des mesures d’allégement ». Un arrêté a été pris en conseil municipal la semaine dernière afin d’autoriser la réouverture des sites publics fermés.

« J’ai même posé un double cadenas sur les sites sportifs pour éviter les intrusions et dissuader les jeunes ».

Antony Geros, maire de Paea

« Nous avions été l’une des communes les plus fermes au départ », concède le tavana. « Il m’a même fallu m’y reprendre à trois fois : le premier arrêté n’avait pas été compris comme il fallait. Le deuxième arrêté était incomplet. J’en ai donc formulé un troisième, lui a fermé toutes les salles, les sites, les stades ouverts… Lorsque le bureau de veille sanitaire m’a communiqué les derniers chiffres : j’ai jugé qu’il fallait assouplir le dispositif. Néanmoins, il faut rester vigilant. C’est un mal qu’on n’a pas encore éradiqué. Peut-être que ça va se faire avec le vaccin ».

Ces mesures semblent avoir porté leurs fruits puisque : « les derniers chiffres font état de 7 personnes recensées positives à la Covid 19 à Paea, alors qu’on était encore à plus de 60 il y a quelques temps. On voit bien la pente descendante ».

Paea regarde à présent vers l’avenir

Lorsque les grilles du stade de Manu Ura ont été rouvertes, on a pu constater que l’herbe avait bien poussé. Le terrain va être remis en état pour accueillir les sportifs. Mais « au delà des sports traditionnels pratiqués à Paea, la commune souhaite développer d’autres activités comme la randonnée en montagne. Les parcours tardent à être réalisés mais on va le faire cette année », annonce le maire.

« De manière plus générale, nous souhaitons sensibiliser la population à l’importance de surveiller son mode de vie. Nous avions des habitudes de vie avant la Covid, il va falloir les revoir, et changer nos habitudes. Il faut mieux manger, mieux s’alimenter. Que l’on apprenne à la population quels sont les bons réflexes. On prône le retour à la terre, à ce que peut produire le sol. C’est en harmonie avec la politique de développement du Pays qui met l’accent sur le secteur primaire ».

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.