dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Noël : les associations sur le front

Publié le

Noël, ce n’est pas seulement offrir des cadeaux à ses proches, mais l’occasion de faire de bonnes actions. Chaque année, les associations du fenua donnent de leur temps en enveloppant les jouets au sortir des magasins contre de petites pièces pour réaliser leurs projets.

Publié le 15/12/2019 à 14:12 - Mise à jour le 15/12/2019 à 14:19
Lecture < 1 min.

Noël, ce n’est pas seulement offrir des cadeaux à ses proches, mais l’occasion de faire de bonnes actions. Chaque année, les associations du fenua donnent de leur temps en enveloppant les jouets au sortir des magasins contre de petites pièces pour réaliser leurs projets.

Ciseaux, papier cadeaux et adhésif…munis de leur petit attirail, les bénévoles ont l’art et la manière d’envelopper les cadeaux.

À chaque association : sportive, religieuse ou encore scolaire, ses bonnes œuvres. « Nous, notre objectif c’est de rénover certains bâtiments de notre église », explique Sofia du comité des fêtes de la Paroisse du Sacré coeur de Arue.
« On voudrait acheter de nouveaux plateaux, comme on fait plusieurs services à la cantine (…) On est là toute la journée. c’est le magasin qui nous fournit les ciseaux, le papier… » raconte Vetea.

Durant leurs achats de Noël, les familles profitent de la présence des bénévoles devant les magasins pour faire emballer leurs cadeaux : « C’est une très bonne idée. Ça nous simplifie la vie (…) Et c’est un moyen d’aider les associations et de participer dans leur projet d’aider les autres« , confie Freddy, client d’un magasin de jouets.

Grâce à un système de roulement bien huilé, les bénévoles sont sur le front matin et soir, 7 jours sur 7 avec pour unique objectif, réaliser un projet commun. Ils seront encore en poste, pour la plupart, jusqu’au 24 décembre.

infos coronavirus

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :

De nouveaux renforts sont arrivés pour l’hôpital

Le CHPF en a fait la demande, ils sont arrivés : Santé Publique France a accepté de porter de 12 à 24 le nombre de réservistes infirmiers en Polynésie française.