Moorea : une nouvelle brigade de gendarmerie pour contrer l’insécurité

Publié le

Afflux massif de touristes, vols en série et augmentation de l’insécurité : pour y faire face, l’île sœur se dote d’une nouvelle brigade mobile de la gendarmerie. C’est un soulagement pour les professionnels et la population de Moorea.

Publié le 04/04/2024 à 16:57 - Mise à jour le 11/04/2024 à 9:09

Afflux massif de touristes, vols en série et augmentation de l’insécurité : pour y faire face, l’île sœur se dote d’une nouvelle brigade mobile de la gendarmerie. C’est un soulagement pour les professionnels et la population de Moorea.

Plages publiques, complexes hôteliers, hébergements saisonniers, maisons ou encore zones commerciales : ces lieux sont les cibles privilégiées des cambrioleurs à Moorea. Ils dérobent de l’outillage, des smartphones ou encore de l’argent liquide.

En 2023, presque un vol par effraction par jour (323) a été recensé sur l’île, avec un taux d’élucidation avoisinant les 20%.

À cela, ajoutez le flux massif de touristes tous les week-ends : les forces de l’ordre peinent à faire face. Pour renforcer les effectifs, six gendarmes supplémentaires sont déployés. C’était une nécessité, selon le maire Evans Haumani : « Ça ne suffit pas, on demande encore des renforts. C’est grand Moorea, ce n’est pas une petite commune, c’est une île. On reçoit énormément de personnes qui descendent de Tahiti et d’un peu partout. Sur le long week-end, il y a à peu près 25 000 personnes qui viennent de l’extérieur sur l’île de Moorea, c’est pour ça que j’ai demandé à l’État d’aider au niveau de la sécurité. »

Les premiers impactés par l’insécurité sont ceux qui travaillent dans le tourisme. Sur les quelque 1130 pensions et Airbnb présents sur l’île, près de 30% ont déjà été cambriolés. Les propriétaires commencent à perdre patience. « Les conséquences, c’est qu’on a une mauvaise réputation et cette mauvaise réputation, on ne peut pas la prendre sur le dos, ce n’est pas normal ça, lance Pierrot Tessier, vice-président du comité du tourisme de Moorea. Nous, on est vraiment contents que cette nouvelle gendarmerie se fasse enfin. Il ne suffit pas de mettre en place la répression, il faut aussi mettre en place l’éducation.« 

La nouvelle brigade de la gendarmerie, est une unité mobile qui ira aussi au contact de la population.

Crédit : gendarmerie

L’arrivée de cette brigade répond à une promesse du ministre de l’Intérieur lors de sa venue en août. Gérald Darmanin avait également annoncé l’arrivée d’une autre brigade à Tahiti. Elle sera spécialisée dans la lutte contre les violences intra-familiales.

Dernières news