mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

Miri : Joinville Pomare porte plainte pour tentative d’escroquerie

Publié le

Nouveau rebondissement dans le conflit foncier du lotissement Miri à Punaauia. Joinville Pomare a annoncé avoir déposé une plainte pour tentative d'escroquerie contre les SCI Delano, propriétés de l’homme d’affaires Thierry Barbion, qui projettent une nouvelle extension de 73 lots à Miri.

Publié le 30/07/2020 à 11:49 - Mise à jour le 30/07/2020 à 14:52
Lecture 2 minutes

Nouveau rebondissement dans le conflit foncier du lotissement Miri à Punaauia. Joinville Pomare a annoncé avoir déposé une plainte pour tentative d'escroquerie contre les SCI Delano, propriétés de l’homme d’affaires Thierry Barbion, qui projettent une nouvelle extension de 73 lots à Miri.

Après avoir remporté une bataille devant le juge des référés le 21 juillet dernier et échappant ainsi à l’expulsion, Joinville Pomare organisait ce jeudi matin une conférence de presse où il expliquait pourquoi il avait déposé une plainte pour tentative d’escroquerie visant Thierry Barbion et les sociétés Delano, gérées par le promoteur immobilier. « Nous sommes contre ce qui se passe ici puisque la société TB Promotion vient de déposer au niveau des communes de Faa’a et de Punaauia une consultation concernant la mise en place de 73 lots sur la propriété. Et nous contestons cette manière de procéder qui est une manière cavalière » a-t-il déclaré.

𝗗𝗘́𝗩𝗘𝗟𝗢𝗣𝗣𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 : Consultation publique de l'étude d'impact sur l'environnement relative au projet d'extension du…

Posted by Ville de Faa'a on Tuesday, July 28, 2020


« La société TB Promotion n’a plus aucun titre de propriété. Elle le sait et nous allons le prouver devant le tribunal. C’est la raison pour laquelle le tribunal n’a pas osé nous mettre dehors lorsqu’il y a eu le référé. Nous avons fait appel. En fait, la cour de cassation avait décidé en 2018 que personne n’était propriétaire, ni Barbion ni nous. Et aujourd’hui, nous avons fait appel de cette décision pour dire que nous sommes propriétaires, et notre avocat est intervenu pour déposer plainte pour tentative d’escroquerie. Lorsque vous avez une société telle que celle de Barbion, TB Promotion, qui se permet de déposer une consultation, elle doit avoir un titre de propriété, mais elle n’en a plus depuis 1998. De quel droit elle se permet de vendre encore des terres qui ne lui appartiennent pas ? Non, ça suffit, il faut qu’ils arrêtent ! » a encore ajouté le descendant de la famille royale.

Joinville Pomare a également annoncé créer une police spécialisée afin de soutenir les propriétaires fonciers en Polynésie en cas de litiges : « Lorsque le Tahitien occupe ses terres, la maréchaussée ne se lève jamais, les gendarmes ne viennent plus jamais pour les occupations de terre, ils nous disent de nous débrouiller au tribunal. (…) Beaucoup de Tahitiens sont propriétaires de terre, et ils ont peur de retourner sur leur terre. Ils ont une crainte terrible parce que les familles sont prises à partie par des gens qui sont aucunement propriétaires. (…) Lorsque les familles veulent retourner sur les terres, c’est impossible parce qu’ils ont peur, sont âgés… (…) L’État et les hommes politiques de ce pays ne font pas le travail concernant cette propriété foncière. Nous allons donc mettre en place une police qui va soutenir les vrais propriétaires fonciers et qui évacuera ceux qui ne sont pas chez eux. « 

infos coronavirus