fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

L’Union Polynésienne pour la Jeunesse fête ses 40 ans

Publié le

Publié le 24/11/2018 à 14:51 - Mise à jour le 24/11/2018 à 14:51
Lecture 2 minutes

Pour connaitre l’histoire de l’UPJ, il faut remonter jusqu’en 1978, année au cours de laquelle le Comité Territorial de la Jeunesse prend forme sous l’impulsion des pouvoirs publics. Son but : mener des actions en faveurs des jeunes grâce au soutien des associations.
 
En avril 2003, le CTJ devient Te Tama Ti’a Hou – Union Polynésienne pour la Jeunesse sous la présidence d’Aldo Tirao.  Hier soir de nombreuses associations étaient présentes pour cet anniversaire et l’UPJ a tenu à remercier chacune d’elle en récompensant ceux qui ont œuvré pour les jeunes de nos îles. “Nous sommes très heureux aujourd’hui de tous les efforts et de toutes les actions qui ont été menées jusqu’à ce jour.” assure Vaitea Le gayic, trésorière UCJG , qui en profite pour lancer un appel à la jeunesse. “Vous voulez être entendus et écoutés, venez vers nous. Nous sommes là pour vous accueillir.”
 
Et si cette cérémonie était l’occasion de rendre hommage aux pionniers et figures du monde associatif, cette soirée était aussi celle des jeunes. On ne les présente plus, depuis maintenant quelques années les All In One se produisent sur les scènes locales et internationales et c’est une formation qui a encore de beaux jours devant elle. “On remercie l’UPJ car c’est grâce à eux que l’on s’est fait connaître en 2016 quand nous avons été lauréats et encore cette année ils nous ont aidé à concrétisé nos projets et on leur souhaite un joyeux anniversaire.”
 
 Et d’autres projets pourraient voir le jour en 2019, puisque selon le directeur de la jeunesse et des sports, Anthony Pheu, les subventions en faveur de programmes destinés aux jeunes pourraient augmenter l’an prochain.
 

Rédaction Web avec Hitiura Mervin
 

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X