mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Les navettes maritimes pas affectées par le couvre-feu

Publié le

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi que le couvre-feu en vigueur en métropole serait étendu en Polynésie. Une annonce qui a surpris les compagnies desservant l'île soeur. Mais la conférence des autorités locales a rapidement fait retomber les tensions

Publié le 22/10/2020 à 15:18 - Mise à jour le 22/10/2020 à 15:19
Lecture < 1 min.

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi que le couvre-feu en vigueur en métropole serait étendu en Polynésie. Une annonce qui a surpris les compagnies desservant l'île soeur. Mais la conférence des autorités locales a rapidement fait retomber les tensions

« Les navettes entre Tahiti et Moorea continueront à circuler », a déclaré le haut-commissaire Dominique Sorain ce jeudi lors du point presse des autorités.

« Le couvre-feu tel qu’il avait été annoncé abruptement ce matin, nous faisait envisager dans le pire des cas une impossibilité de faire partir nos bateaux tôt le matin. Donc là il n’y a pas de changement pour nous. On va continuer à assurer les rotations comme d’habitude. On va certainement cependant avoir une légère baisse que l’on sent déjà depuis la semaine dernière », explique Patricia Lichon, directrice administrative et financière de Terevau.

Du côté des passagers, les avis sont partagés sur la mise en place du couvre-feu : « Pour l’instant avec le décalage horaire, ça ne me gêne pas », déclare une touriste.
Pour une résidente en revanche : « en deux mots : d’une bêtise grotesque absolue. On est dans une descente abyssale comme rare, jamais je n’ai vu, c’est une catastrophe. On est en train de verrouiller mais alors toutes les libertés. C’est démoniaque, c’est catastrophique. »

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.