A VOIR

|

Les indispensables équipes de permanence du nouvel an

Publié le

Il n'y a pas que les fêtards qui s'agitent la nuit de la Saint Sylvestre. Médecins, pompiers, électriciens, tous sont sur le pont pour parer à toute éventualité. Tour d'horizon de ces différentes équipes par notre rédaction.

Publié le 01/01/2023 à 17:56 - Mise à jour le 01/01/2023 à 17:56
Lecture 2 minutes

Il n'y a pas que les fêtards qui s'agitent la nuit de la Saint Sylvestre. Médecins, pompiers, électriciens, tous sont sur le pont pour parer à toute éventualité. Tour d'horizon de ces différentes équipes par notre rédaction.

On n’y pense pas nécessairement, mais le maintien du réseau électrique, très sollicité en période de fêtes, passe par le travail de techniciens constamment en alerte. Chez EDT, ils étaient 13 employés à veiller sur leur écran dès 18h. L’équipe de jour et celle de nuit se sont relayées comme à leur habitude, et pas de signalement de coupure d’électricité tout au long de la nuit.

Il y a la permanence w-e, la nuit, c’est 24h sur 24h, 365 jours par où il y a du monde ici : la nuit, les w-e, pendant les fêtes, c’est vrai que c’est un peu dur pour eux mais c’est comme ça, indique Didier Pouzou, directeur général à EDT. Ils ont accepté en rentrant chez EDT de participer à ces efforts, pour que tout le monde puisse avoir de l’électricité pendant ces festivités”.

Les employés ne disent pas le contraire : “Notre travail demande beaucoup d’attention sur la surveillance des paramètres, donc on s’est bien reposés avant de prendre le poste“, confie Ovini.

(Crédit Photo : TNTV)

En revanche du côté des pompiers, c’est la folie depuis le début de la soirée. La route menant de leur commune aux urgences est encore marquée par leur ballet incessant : “À partir de 19h, c’est coups et blessures, les personnes en état alcoolisé…. Bref. Et tout le reste, quoi“, soupire l’un d’eux. 

Du côté des urgences, l’équipe de permanence s’organise en deux endroits, le Call to Action en haut et l’équipe des urgences en bas. C’est Bertrand Remaudière, médecin à la régulation du SAMU au CTA, qui reçoit tous les avis et qui décide in fine. Plusieurs cas sont possibles :

  • Simple conseil médical
  • Évacuation aux urgences
  • Transfert vers une autre île
  • Évasan, SAMU ou camion du SAMU

“On peut envoyer soit des ambulances de l’hôpital, soit l’ambulance des pompiers, soit faire venir les gens avec leur moyen personnel, précise le Dr Remaudiere. On va décider en fonction des motifs d’appel, quel est le meilleur moyen adapté pour que le patient soit vu le plus rapidement possible dans les meilleures conditions“.

(Crédit Photo : TNTV)

Du côté de Punaauia, les pompiers, peu avant minuit, ont célébré à leur manière le nouvel an, feux et sirènes allumés : “Avec les pompiers, les muto’i, on fait la tournée à minuit. Dès qu’on va passer à la nouvelle année, on va faire le tour de la commune pour souhaiter les meilleurs vœux, santé à toute la population“, se réjouit un soldat du feu. Dès qu’il y a une intervention, le CTA appelle directement les pompiers sur leurs postes radio.

Même si aucun incident majeur n’ait été déploré hier soir, la vigilance est de mise… en permanence.