mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Les galeries marchandes impactées par la grève

Publié le

La grève qui touche actuellement les magasins Carrefour impacte sérieusement les commerces installés dans les galeries marchandes. Depuis le durcissement du mouvement, ces commerces ont observé une baisse de fréquentation et subissent également des contraintes en termes de livraison suite aux filtrages drastiques imposés par les grévistes. Un nouveau coup dur pour ces gérants de sociétés et leurs équipes qui doivent se réorganiser.

Publié le 30/12/2020 à 14:10 - Mise à jour le 04/01/2021 à 14:36
Lecture < 1 min.

La grève qui touche actuellement les magasins Carrefour impacte sérieusement les commerces installés dans les galeries marchandes. Depuis le durcissement du mouvement, ces commerces ont observé une baisse de fréquentation et subissent également des contraintes en termes de livraison suite aux filtrages drastiques imposés par les grévistes. Un nouveau coup dur pour ces gérants de sociétés et leurs équipes qui doivent se réorganiser.

Pour Clarisse restauratrice dans la galerie marchande du Carrefour Punaauia, l’année 2020 se clôture avec amertume « vous avez juste à regarder autour de vous, on n’a personne et il est midi passé. Voilà l’impact que ça a sur moi et sur les autres commerçants de la galerie » confie-t-elle . Après avoir essuyé une baisse de son chiffre d’affaire, à cause de la crise sanitaire, elle doit aujourd’hui faire face aux conséquences du mouvement de grève. Entre la gestion de son personnel et des clients qui ont désertés son établissement, la chef d’entreprise est dans l’incompréhension et la colère, en cette veille de réveillon qui s’annonce difficile. « Au niveau du personnel, il y avait un planning qui avait été effectué avec un renfort de personnel parce que nous sommes en période de fête. Au lieu d’être vingt-deux, là nous sommes cinq » ajoute Clarisse.

Du côté de l’officine installée dans la même galerie marchande, le désarroi est aussi fort. Avec 35 employés et une baisse de 50% du taux de fréquentation, Gisèle, directrice de cette pharmacie, envisage déjà de réduire son personnel si le mouvement se durcit: « On imagine que s’il y a un durcissement, on va mettre une partie du personnel en congés… ça impacte tout le monde, on espère une conclusion rapide pour tout le monde. »

Même son de cloche du côté de Faa’a où les restaurants installés dans le hall du supermarché n’ont pu que constater la désertion des clients. Également Impactés par les barrages filtrants, les restaurateurs sont à bout car les livraisons ne sont plus assurées. Ils redoutent une baisse du chiffre d’affaire et songent déjà à se séparer de certains collaborateurs.

L’ensemble de ces commerçants restent suspendus à une sortie de crise pour envisager une année 2021 sous de meilleurs auspices.

infos coronavirus