vendredi 30 octobre 2020
A VOIR

|

Les bateaux abandonnés s’entassent dans la baie de Phaeton

Publié le

ENVIRONNEMENT - A Taravao, la commune tente désespéremment de se débarrasser de la dizaine de bateaux abandonnés par leurs propriétaires dans la baie de Phaeton.

Publié le 10/04/2019 à 14:41 - Mise à jour le 19/06/2019 à 9:10
Lecture < 1 min.

ENVIRONNEMENT - A Taravao, la commune tente désespéremment de se débarrasser de la dizaine de bateaux abandonnés par leurs propriétaires dans la baie de Phaeton.

En vidéo, l’interview de Robert Dufour, 4e adjoint au maire de Taiarapu Est

La baie de Phaeton s’est transformée en véritable dépotoir. Depuis un an, une dizaine de bateaux sont là, abandonnés par leurs propriétaires. Des plantes ont même poussé sur certaines embarcations. « On va bientôt planter de la salade sur nos yachts, plaisante Robert Dufour, 4e adjoint de la commune de Taiarapu Est. Ce n’est pas beau. On a besoin d’un meilleur accueil dans la commune. Ce n’est pas joli. »

Les riverains sont en colère. La commune, de son côté, s’inquiète pour la sécurité : « On ne sait pas comment ils sont arrivés là. Tout ce qu’on peut faire, c’est constater l’abandon de ces yachts. Au niveau de la sécurité, nous avons beaucoup de jeunes qui font de la voile, de la rame, et si un jour un mât tombe sur un enfant ? On a besoin de sécuriser. »

La commune a entamé des démarches pour faire évacuer les bateaux, mais sans succès car il faut l’accord des propriétaires… absents. « Nous avons fait une enquête, un constat que nous avons remis au Port autonome. Aujourd’hui on attend une réponse (..) Aujourd’hui on n’a toujours rien. Ça fait à peu près un an. »

infos coronavirus

Les frontières du Canada resteront fermées jusqu’à fin novembre

Le Canada a annoncé vendredi une nouvelle prolongation, jusqu'à fin novembre, de la fermeture de ses frontières aux étrangers dont la présence n'est pas jugée essentielle, ainsi que des exemptions à la quarantaine obligatoire.

Les États-Unis vont autoriser la reprise des croisières

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi que les croisières pourraient reprendre aux États-Unis à partir de novembre mais à condition de respecter un nouveau protocole strict, dont des tests systématiques des passagers et des membres d'équipage.