jeudi 15 avril 2021
A VOIR

|

Les associations de Mangareva face à la crise sanitaire

Publié le

La crise de la Covid-19 impacte également les archipels éloignés. Depuis le début de la pandémie, quatre associations de Mangareva ont dû reporter voire annuler leurs projets. Des décisions désastreuses pour certaines associations, notamment sur le plan financier.

Publié le 14/10/2020 à 16:17 - Mise à jour le 14/10/2020 à 16:17
Lecture < 1 min.

La crise de la Covid-19 impacte également les archipels éloignés. Depuis le début de la pandémie, quatre associations de Mangareva ont dû reporter voire annuler leurs projets. Des décisions désastreuses pour certaines associations, notamment sur le plan financier.

Les Hawaiiens devront attendre juillet 2021 pour découvrir les danses traditionnelles des îles Gambier. À cause de la Covid-19, les membres de l’association Takurua ont en effet dû reporter leur voyage à l’année prochaine. « Hawaiian Airlines nous a remboursé la totalité de notre dépôt, ainsi que les hôtels où on devait aller ou alors ils ont été d’accord pour repousser les réservations. On a vraiment eu de la chance pour le moment » explique Raruna Reasin, présidente de l’association.

La chance, elle, n’a pas été au rendez-vous pour les membres de l’association Toromiki no Mangareva qui devait envoyer une vingtaine de jeunes en Nouvelle-Zélande. Une rencontre reportée deux fois puis finalement annulée. Cette association a subi des pertes financières. « On garde toujours dans l’optique que notre association œuvre pour le bien de ces enfants-là, donc on va essayer de récupérer au maximum les frais engagés pour pouvoir les redistribuer aux familles et pour que l’association revienne à zéro » nous dit Tepoe Dorchain, vice-présidente de l’association Toromiki no Mangareva.

Pas facile également pour les acteurs du monde sportif, où là encore, les pertes sont d’ordre financière. « L’annulation du Mangareva Pearl Trail représente une perte sèche financièrement parlant pour notre association, et sportivement aussi. C’est un gros événement qui permet de faire rentrer de l’argent dans les caisses » confie Alexis Crescence, président de l’ASCDG Association Coureurs des Gambier.

Malgré les pertes et les désagréments causés par la Covid-19, certains restent cependant optimistes, comme les élèves du collège Saint Raphaël qui devaient s’envoler pour Hawaii en mars dernier. « On a déplacé le voyage en juillet de l’année prochaine, si tout se passe bien » déclare Poerani Teuira, enseignante et membre de l’association Toromiki Rogotope.

Et faute de voyages à l’étranger, certaines associations ont décidé de valoriser de nouveaux sentiers pédestres.

infos coronavirus