lundi 2 août 2021
A VOIR

|

Les acteurs éco-responsables redynamisent le cœur de Papeete

Publié le

Le Local Market, le premier marché des acteurs éco-responsables, déploie ses stands au quartier du Commerce de Papeete. Ce samedi matin, une dizaine d’artisans et de producteurs du fenua ont redonné vie au seul quartier piéton de la capitale. Au-delà de la redynamisation du centre-ville, le Local Market souhaite attirer la population sur un même rendez-vous que celui du Marché Nature de la « Promenade de Nice ».

Publié le 10/10/2020 à 18:23 - Mise à jour le 10/10/2020 à 18:23
Lecture 2 minutes

Le Local Market, le premier marché des acteurs éco-responsables, déploie ses stands au quartier du Commerce de Papeete. Ce samedi matin, une dizaine d’artisans et de producteurs du fenua ont redonné vie au seul quartier piéton de la capitale. Au-delà de la redynamisation du centre-ville, le Local Market souhaite attirer la population sur un même rendez-vous que celui du Marché Nature de la « Promenade de Nice ».

Animer le quartier du Commerce, où plusieurs rideaux de fer sont baissés, est un véritable défi pour les exposants de ce premier Local Market. Café de Rapa, sel des Tuamotu, huile de massage au gingembre… les 17 producteurs et artisans présents fournissent le circuit court. Le marché du bio et du local rassure, selon eux, les consommateurs.

“En cette période, les gens se rapprochent de choses de plus en plus naturelles, commencent à avoir leur propre fa’a’apu, commencent un petit peu l’autoconsommation. Donc je pense qu’il y a une certaine constatation par rapport au bien manger, au bien-être”, confie Octavia Correia, auto-entrepreneuse éco-responsable.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Le Local Market du quartier du Commerce s’ajoute aux animations du Marché Nature. Ce rendez-vous incontournable s’étend désormais de la Promenade de Nice jusqu’au front de mer. Des parfums de vanille, de miel, de confiture, de pâtisseries accompagnent les visiteurs. Ils se croisent, en toute sécurité sanitaire, à la recherche d’un produit ou d’un service de qualité, à moindre coût.

“Si tu veux écouler ton produit, tu es obligé d’adapter tes prix, indique Mareva, préparatrice de vanille. On ne peut pas garder un prix haut et ne pas vendre le produit.”

Pour Raiarii, apiculteur, ce marché “nous permet de venir écouler notre production et puis d’éviter d’avoir un local à payer”.

“Et c’est vrai que les gens maintenant se rabattent beaucoup plus sur du fait-maison”, constate quant à elle Maite, l’une des exposants.

“Le local, ça fonctionne. Nous on y croit, assure Dany Dana, président de l’association Papeete Centre-Ville. Je suis restaurateur et on essaie de faire travailler l’économie locale avec les artisans, les commerçants.”

Désormais, le Local Market et le Marché Nature nous donnent rendez-vous le deuxième samedi de chaque mois au cœur de Papeete.

infos coronavirus