dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Leïana Faugerat, nommée consule honoraire du Japon en Polynésie

Publié le

Jeudi soir, s’est tenue une cérémonie d’installation du nouveau consul honoraire du Japon, en présence de Monsieur Masahiro Fujikawa, premier secrétaire de l’Ambassade du Japon à Paris.

Publié le 04/07/2019 à 14:37 - Mise à jour le 11/07/2019 à 13:24
Lecture 2 minutes

Jeudi soir, s’est tenue une cérémonie d’installation du nouveau consul honoraire du Japon, en présence de Monsieur Masahiro Fujikawa, premier secrétaire de l’Ambassade du Japon à Paris.

Monsieur Masahiro Fujikawa a fait le trajet jusqu’en Polynésie afin de remercier Narii Faugerat pour ces 20 années de services rendues et son assistance aux ressortissants japonais en Polynésie française. Lors de cette cérémonie, le représentant japonais a remis à Narii Faugerat une médaille et un certificat de décoration.

« J’ai eu beaucoup de plaisir à rendre service, mais c’est vrai que c’est avec une certaine tristesse que je vois mon mandat s’arrêter. Mais c’est la vie, les choses changent, on ne peut pas rester toujours statique » nous a confié Narii Faugerat.

Narii Faugerat (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Après un recrutement par l’ambassade du Japon à Paris, cette dernière a nommé la fille de Narïi, Leïana Faugerat, au poste de consul honoraire. Elle occupera ces fonctions, au service des visiteurs nippons qui viennent régulièrement en Polynésie française, tout en continuant ses activités à la tête du comité Miss Tahiti et dans le monde de l’entreprise. « Je pense que c’est la seule candidate capable d’assumer cette fonction » a déclaré Masahiro Fujikawa.

« Je m’en occupais déjà, donc ça ne me changera pas vraiment de mon quotidien. Après, c’est vrai qu’on est contacté par les touristes japonais, souvent quand il y a des soucis. On s’occupe des pertes de passeports… ou des décès aussi, donc ce n’est pas toujours très joyeux. Cela sera juste une fonction de plus dans mon emploi du temps, de ministre presque ! (…) Je travaille avec des Japonais, j’adore cette culture. j’ai beaucoup de respect pour eux. J’admire ce pays » a confié Léïana Faugerat.

Le marché nippon reste un marché très important pour le tourisme polynésien. Bien que connaissant ces derniers mois des fluctuations, il constitue une porte d’entrée importante sur l’ensemble du marché asiatique. Le marché japonais représente par ailleurs en lui-même un fort potentiel de visiteurs, dont le profil évolue, mais qui ont toujours un attrait très important pour Tahiti et sa culture également, comme en témoignent les nombreuses écoles de danse de Ori Tahiti existant au Japon. La plongée est également un produit d’appel fort pour le marché nippon.

À noter que consul honoraire n’est pas rémunéré, il exerce bénévolement ses fonctions sous la responsabilité et le contrôle du consul général.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.