A VOIR

|

Le Centre de Transfusion Sanguine fait un appel au don pour les fêtes

Publié le

La Polynésie française étant autonome en matière de transfusion sanguine, le centre de transfusion du CHPF demande aux donneurs de se manifester pour aider l’ensemble des structures à se fournir de ce fluide vital et lui permettre de traverser cette période des fêtes, trop souvent associée hélas à une augmentation des accidents, de la route comme domestiques.

Publié le 23/12/2022 à 19:22 - Mise à jour le 23/12/2022 à 19:23
Lecture < 1 min.

La Polynésie française étant autonome en matière de transfusion sanguine, le centre de transfusion du CHPF demande aux donneurs de se manifester pour aider l’ensemble des structures à se fournir de ce fluide vital et lui permettre de traverser cette période des fêtes, trop souvent associée hélas à une augmentation des accidents, de la route comme domestiques.

En ces temps de fêtes de fin d’année, souvent synonymes d’accidents en tous genres, le Centre de Transfusion Sanguine lance un appel aux donneurs. “On a du sang pour Noël, que la population se rassure. Par contre, le problème risque de se poser après les fêtes. Je donne rendez-vous aux donneurs, dès lundi matin sept heures, pour nous permettre de réapprovisionner tous nos dépots, aux Marquises, à Raiatea, à Moorea et le déport principal du Centre Hospitalier“, précise Julien Broult, chef de service au Centre de transfusion sanguine de l’hôpital du Taaone.

Faire un don de sang contribue d’ailleurs à entretenir sa santé. En stimulant la production de nouvelles cellules sanguines et en abaissant la surcharge en fer, le don de sang peut , en effet, contribuer à réduire le risque d’affections cardiaques et hépatiques. Ce petit geste est donc bénéfique non seulement pour les receveurs mais aussi pour les donneurs. 

La Polynésie française est, cas unique de l’outre-mer français, complétement autonome en matière de stock sanguin, de plasma, de globules rouges et de plaquettes. Le don du sang est donc l’affaire de tous. Pascal Darphin, chef de la garde des sapeurs-pompiers de Moorea et donneur régulier explique: “le don du sang sauve des vies. On voit que le nombre d’accidents de la route n’arrête pas d’augmenter, je sais que mon sang va sauver quelqu’un“.

Les donneurs volontaires peuvent donc se rapprocher du Centre Hospitalier de la Polynésie française ou consulter la page facebook du CTS.