samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

La place Jacques Chirac pourrait changer de nom

Publié le

Le Conseil des ministres a approuvé le projet de délibération portant dénomination de parcelles cadastrées à Papeete, avec l’appellation suivante: « Tahua Tu-Marama ».

Publié le 21/01/2021 à 13:47 - Mise à jour le 21/01/2021 à 13:58
Lecture 2 minutes

Le Conseil des ministres a approuvé le projet de délibération portant dénomination de parcelles cadastrées à Papeete, avec l’appellation suivante: « Tahua Tu-Marama ».

Ces parcelles constituent un remblai relevant du domaine public artificiel de la Polynésie française. Le nom de « Tu-Marama » redonne toute sa valeur historique à cet espace mais aussi à la toponymie et aux traditions orales qui s’y rattachent. S’étendant entre deux cours d’eau, la Tipaerui à l’ouest et la Vaihi à l’est, rivière aujourd’hui disparue dont l’embouchure se trouvait en aval de l’avenue Pouvanaa a Oopa, ce territoire se divisait en trois grandes sections foncières :

  • Papofa’i qui s’étend depuis l’embouchure de Tipaeru’i jusqu’à Te‘oti’arahi o Pare qui prend fin sur la rue du Lieutenant Varney. Il s’agit là de la frontière historique entre les anciens mata’einaa de Tefana i Ahura’i (Faaa) et Te Porionuu (Pare). L’embouchure de la Tipaeru’i était un débarcadère naturel traditionnel d’où son nom, et sur sa rive est se dressait, autrefois, le Fareva’a de Tefana i Ahura’i à l’emplacement de l’actuel parking de la clinique Pa’ofai.
  • Ti’ara’amoari sur laquelle la clinique et le temple protestant de Pa’ofa’i sont implantés. Mais c’est surtout sur cette même terre, à l’emplacement actuel du temple, que le marae Tumarama avait été édifié. Sur le marae Tumarama, étaient consolidés les liens d’alliances des arii de Pare (Tū /Pomare), de Moorea (Mārama) et de Tefana i Ahurai (Teri’ivaetua). On y décidait également le bénéfice d’une charge, d’un titre, ou la perte d’une fonction ou d’une sanction.
  • Enfin, la terre Vaiti’aria ou Vaituria fait face à l’espace connu actuellement sous le nom d’esplanade Jacques Chirac. C’est là qu’atterrissaient les va’apahi et manuâ des Ti’aria ou des Turia, ceux qui avaient les plus hautes fonctions sur terre et sur mer, une fois leur quarantaine obligatoire effectuée sur l’îlot de Motu Uta après de longues campagnes en mer.

Bien que ce marae n’existe plus car ses pierres ont servi à la construction du temple de Pa’ofai, il reste cependant les noms de deux grands ‘Aito et Marama, qui dédièrent cet espace à la paix entre les clans et aux voyages qui ont bati la civilisation polynésienne. Et, il y a juste en face, l’avenue qui porte le nom d’un autre Aito de la Première guerre mondiale, le Metua Pouvanaa Oopa. « Tahua Tu-Marama » est un hommage rendu à la mémoire d’illustres ancêtres de ce haut lieu d’alliances souveraines et politiques que sont : Ari’i Tu et Ari’i Marama. Le projet de délibération sur le sujet est transmis à l’Assemblée de la Polynésie française

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres

Bilan de la conférence ministérielle de l’OCTA et du 18ème Forum PTOM-UE
Prolongation du séjour des navires de plaisance
Règles de placement des énergies
Loi du Pays portant modification du code de l’aménagement de la Polynésie française et créant notamment un permis d’aménager 
Dénomination de la place « Tahua Tu-Marama » à Papeete
Etudes pour un centre aquatique de Polynésie française: subvention en faveur de l’Institut de la Jeunesse et des Sports de la Polynésie française
Subventions en faveur de deux associations de jeunesse, de deux fédérations sportives et d’une association sportive
Suspension de la formation d’infirmier à l’institut Mathilde Frébault

infos coronavirus