mardi 2 juin 2020
A VOIR

|

La Papenoo ou « Le cœur de la réussite du mix énergétique polynésien »

Publié le

Publié le 12/09/2017 à 13:24 - Mise à jour le 12/09/2017 à 13:24
Lecture 2 minutes

Après une petite demi-heure de piste, Sebastien Lecornu découvre le cœur de la Papenoo et une partie des installation hydroélectriques. « Tout le monde m’avait parlé de la qualité des paysages de la vallée de la Papenoo et la promesse polynésienne est tenue. Cela est ma première impression avec le cœur ».

« Plus sérieusement » reprend-t-il, « C’est un bon exemple de transition énergétique avec des énergies propres et vertes. L’objectif que s’est fixé le Pays est ambitieux, 50% d’énergie renouvelable en production électrique pour 2020 ».

L’hydroélectricité, pour le secrétaire d’Etat, « Participe au bon résultat. Pour amplifier la part d’énergie non issue de combustibles fossiles, il faut continuer à développer le photovoltaïque et l’hydraulique, qui a le mérite de fonctionner aussi la nuit. »

Avec 15 centrales réparties dans cinq vallées, l’hydroélectricité représente aujourd’hui 35% de la production d’électricité en Polynésie. Loin devant le solaire, le photovoltaïque faisant toujours de son côté l’objet de recherche concernant le stockage. « L’enjeu de l’énergie solaire, c’est de stocker l’électricité pour que la nuit, l’on puisse délivrer de l’électricité fourni par le soleil. »

Pour Sébastien Lecornu cette visite est parfaite pour illustrer, « Le passé, les bonnes décisions qui ont été prises, grâce à de l’argent de l’Etat, et également l’avenir. »

Fournir en unité de production solaire et de stockage, les atolls de Polynésie, « C’est tout le plan de développement qui a été présenté ce matin par les élus de Polynésie, sur lequel l’Etat peut les accompagner. Soit par l’intermédiaire du FEI, (Fond exceptionnel d’investissement) soit par des fonds spécifiques comme l’Adème, ou les contrats de projet. »

La transition énergétique en Polynésie ne s’achèvera pas en 2020, le Pays nourrissant l’ambition d’atteindre les 75% d’énergie renouvelable dans la production électrique, d’ici 2030. A condition cependant d’ouvrir un ou plusieurs nouveaux barrages. Une perspective qui n’est pas du goût de certains riverains et associations, qui refusent la défiguration de leurs vallées. Le Pays va devoir composer avec.
 

Rédaction Web avec Tamara Sentis et Davidson Bennett

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV