dimanche 28 février 2021
A VOIR

|

La diététique chinoise pour retrouver énergie et bien-être

Publié le

On se l’accorde tous, avoir une bonne alimentation fait du bien à son corps et à son esprit. Avec le nouvel an chinois, nous nous sommes intéressés à la diététique énergétique chinoise. De quoi s’agit-il ? Comment s’initier à cette rééducation alimentaire ? Les explications.

Publié le 21/02/2021 à 11:34 - Mise à jour le 21/02/2021 à 11:37
Lecture 2 minutes

On se l’accorde tous, avoir une bonne alimentation fait du bien à son corps et à son esprit. Avec le nouvel an chinois, nous nous sommes intéressés à la diététique énergétique chinoise. De quoi s’agit-il ? Comment s’initier à cette rééducation alimentaire ? Les explications.

Sans aucun rapport avec ce que l’on déguste dans les restaurants asiatiques, l’objectif de l’alimentation de la médecine traditionnelle chinoise est de nourrir le corps correctement, mais aussi les organes et de réguler l’énergie.

La diététique chinoise est différente de notre perception occidentale. Elle définit les aliments selon la loi du Ying et du Yang et selon leur nature (froide, fraîche, neutre, tiède et chaude).

« La nature de l’aliment, c’est l’effet thermique que l’aliment va générer pendant sa phase de décomposition. C’est la chaleur ou la fraîcheur que l’on va sentir pendant et après la digestion », explique Sabine Jullien, praticienne en diététique énergétique chinoise.

La quasi-totalité des légumes verts entrent dans la catégorie des aliments de nature froide et fraîche. Ils pourront calmer un fonctionnement excessif, lutter contre la fatigue physique ou psychologique.

À l’inverse, le chaud comme les viandes et le tiède comme des fromages ou les épices, activent les organes et leurs fonctions métaboliques, et réchauffent certaines zones du corps.

« Une personne va peut-être, de par son stress, être mélancolique, avoir des excès de colère, poursuit Sabine Jullien. Pour ces personnes-là, ça sera intéressant d’avoir des natures tièdes à chaudes pour réveiller leur énergie. Et quant aux saveurs, ça sera plutôt des saveurs douces, piquantes, saveurs complémentaires qui vont stimuler à la fois la production et la circulation de l’énergie. »

Les aliments de nature neutre apportent une énergie équilibrée. La plupart des céréales et des légumineuses en font partie. L’action de la saveur agit sur des organes précis avec un mouvement de montée descente.

La saveur amère agit sur le cœur, le salé vers les reins, l’acide sur le foie, le doux vers la rate, et le piquant agit sur les poumons.

Dans la tradition chinoise, la vie est une succession de transformations chaudes. Les préparations, découpes et cuissons sont bien codifiées. Les aliments consommés sont bénéfiques lorsqu’ils sont cuits au wok par exemple.

infos coronavirus