A VOIR

|

La desserte des Marquises Nord a repris

Publié le

Se déplacer entre Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka ne sera désormais plus un parcours du combattant. La desserte entre les trois îles du Nord des Marquises a officiellement repris ce lundi.

Publié le 14/11/2022 à 15:15 - Mise à jour le 14/11/2022 à 15:49
Lecture < 1 min.

Se déplacer entre Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka ne sera désormais plus un parcours du combattant. La desserte entre les trois îles du Nord des Marquises a officiellement repris ce lundi.

Suspendue par Air Tahiti depuis deux ans, la desserte ne laissait aux usagers que le recours à un hélicoptère ou à la navette maritime. Désormais un twin otter de Zimex, sous-traitant Suisse de la compagnie locale, effectuera plusieurs rotations hebdomadaires.

Le convoyage de l’appareil a pris 10 jours à travers une dizaine de Pays… Parti de Suisse, il a ensuite fait escale en Egypte, à Oman, aux Maldives, à Kuala Lumpur, à Denpasar, Darwin, Brisbane, Rarotonga, pour finir par Fidji, Papeete et enfin, Nuku Hiva. Nuku Hiva d’où a décollé le vol inaugural de reprise ce lundi.

Les autorités de l’Etat et du Pays étaient présentes pour ce premier vol et le baptême de l’avion. Pour Jean-Christophe Bouissou, vice-président, en charge des transports inter-insulaires, de manière générale, la desserte des îles devrait évoluer prochainement. “La concurrence est en train de se préparer, ça c’est sûr.

Seul point noir selon le Vice-président : les infrastructures. “Le gros problème que nous avons c’est sur les infrastructures pour les recevoir. On cherche avec Aéroport de Tahiti, à faire en sorte que les opérations puissent se faire dans des conditions normalisées et de sécurité. Et en même temps dans les îles, avec la direction de l’Aviation civile, nous regardons comment positionner les stands de billetterie de l’ensemble de ces compagnies. Nous sommes toujours dans ce modèle qui était prévu par le schema directeur du Transport aérien, de permettre à la concurrence de pouvoir s’implanter. (…) J’encourage Air Tahiti et les nouvelles compagnies à se concurrencer pour avoir les prix les plus justes possibles pour les passagers.”