La bourse universitaire territoriale revalorisée à 60 000 Fcfp dès la rentrée 2025

Publié le

Moetai Brotherson l'a annoncé la semaine dernière lors de son bilan d’un an à la tête du Pays : les bourses universitaires du territoire seront revalorisées, passant de 40 000 à 60 000 Fcfp. Une nouvelle particulièrement bien accueillie par les étudiants en situation précaire, notamment ceux venus des îles.

Publié le 25/05/2024 à 17:38 - Mise à jour le 27/05/2024 à 10:23

Moetai Brotherson l'a annoncé la semaine dernière lors de son bilan d’un an à la tête du Pays : les bourses universitaires du territoire seront revalorisées, passant de 40 000 à 60 000 Fcfp. Une nouvelle particulièrement bien accueillie par les étudiants en situation précaire, notamment ceux venus des îles.

L’annonce a été faite par le président du Pays devant la presse vendredi dernier, à l’occasion du bilan du gouvernement après un an de mandature. À compter de la rentrée 2025, la bourse universitaire territoriale passe de 40 000 à 60 000 Fcfp. Une nouvelle qui ravit les jeunes bénéficiaires jonglant entre loyer, charges et nourriture.

Originaire de Nuku Hiva et étudiante à l’ISEPP, Lorelei Lao bénéficie d’une bourse d’État de 50 000 Fcfp. 36 000 Fcfp sont dédiés à son loyer, le reste aux charges. Elle, a la chance de pouvoir compter sur sa famille. « Si je n’avais que la bourse, je ne pourrais pas payer l’intégralité des charges » , assume-t-elle. Fatalement, les étudiants ne sont pas si nombreux à espérer, comme elle, poursuivre dans un master.

Car le dispositif boursier ne s’étend pas à l’ensemble des étudiants : seuls les étudiants boursiers quelques filières sont concernés. 10 000 Fcfp d’augmentation seront accordés aux étudiants en Master.

Membre de l’association Avenir étudiant, Léonard Puputauki précise le calcul de cette bourse. « Jusqu’ici elle est divisée en 2 parties, celle pour les licences (40 000 Fcfp) et celle pour les masters (50 000 francs). Avec les nouveaux textes, il n’y a plus de différenciation entre les deux. Nous estimions que ça pouvait donner un petit truc en plus, une motivation supplémentaire, pointe-t-il. On aurait voulu qu’on augmente à 70 000 cfp pour les master » . 

L’association interpelle le gouvernement quant au cas des étudiants hors territoire, dont le montant de la bourse n’a pas évolué. Reste également un questionnement sur la situation des étudiants bénéficiant d’une bourse intermédiaire, privés d’autres avantages.

Dernières news

Activer le son Couper le son