jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Kung Hei Fat Choy ! 2022 sous le signe du Tigre d’eau

Publié le

La communauté chinoise en Polynésie a fêté ce matin l’entrée dans l’année du tigre d’eau. Un nouveau cycle placé encore une fois sous la menace du Covid et qui a contrait les représentants des diverses associations à rester, cette année encore, en comité restreint.

Publié le 01/02/2022 à 16:28 - Mise à jour le 02/02/2022 à 10:07
Lecture 4 minutes

La communauté chinoise en Polynésie a fêté ce matin l’entrée dans l’année du tigre d’eau. Un nouveau cycle placé encore une fois sous la menace du Covid et qui a contrait les représentants des diverses associations à rester, cette année encore, en comité restreint.

Galoper plus vite que le cheval et rugir plus fort que le tigre” : c’est avec cet adage que la communauté chinoise en Polynésie compte entrer dans cette nouvelle année.

Appelé aussi “fête du printemps”, ce nouveau cycle est placé sous la protection du tigre d’eau. Une combinaison qui, selon les oracles permettrait d’affronter les nombreux obstacles du quotidien tout en annonçant une période d’abondance : “quand il y a de l’eau, il y a de la vie, des fleurs, des récoltes… On interprète cela comme une année assez positive. Le tigre en lui-même est un animal difficile à dompter, mais qui est toujours à l’affut et qui n’hésite pas à aller vers sa proie” explique Richard Chenoux, gardien du temple Kanti.

Des prédictions plutôt réjouissantes, qui pourraient conjurer le mauvais sort lié au Covid-19. Cette coutume ancestrale qui fête ses 4 720 ans, reste essentielle pour les familles polynésiennes d’origine chinoise : “il y a beaucoup de familles qui respectent ces coutumes. Les familles se réunissent autour d’un grand festin, on donne des petites enveloppes rouges aux enfants…” précise Marita Liu-Sing, présidente de l’association Sinitong.

Malgré la ferveur indéfectible, les grandes festivités du tigre d’eau restent annulées sur l’ensemble de la Polynésie pour cause de crise sanitaire. Les associations culturelles ont d’ailleurs du ce matin restreindre la participation du public dans les rues de Papeete lors de la traditionnelle danse des lions. Reste à savoir si le lièvre d’eau, qui sera fêté l’année prochaine, sera annonciateur d’un retour à la normale.

Des festivités culturelles à la présidence également

Le vice-président, Jean-Christophe Bouissou, a ouvert les festivités culturelles du jour de l’an chinois ce mardi à la Présidence. La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres Heremoana Maamaatuaiahutapua, Christelle Lehartel, René Temeharo et Isabelle Sachet, du directeur de cabinet du haut-commissaire, Cédric Bouet, de la Vice-présidente de l’Assemblée de la Polynésie française (APF), Sylvana Puhetini, du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), Eugène Sommers, de la consule de Chine en Polynésie française, Dong Qiang, ainsi que de nombreux représentants de l’Assemblée, et  du Président et membres du conseil d’administration de l’association Si Ni Tong de Polynésie.

Les grandes festivités du nouvel an chinois 2022 étant annulées en raison des contraintes sanitaires, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, actuellement en déplacement à Paris, a accepté de marquer cette nouvelle année du Tigre d’Eau dans les jardins de la Présidence, en concertation avec l’Association Si Ni Tong et le consulat de Chine, du 1er au 15 février.

Jean-Christophe Bouissou a déclaré : “Nous aurions souhaité être plus nombreux, mais les contraintes sanitaires ne nous le permettent pas. […] Le nouvel an chinois est devenu un rendez-vous incontournable qui illustre que cette tradition fait désormais partie intégrante de la culture et de l’identité polynésienne”. Et d’ajouter : “Cette année du Tigre d’Eau sera, j’en formule le vœu, une bonne année ; une année d’innovation et de transition ; une année qui nous invite à nous repenser, à nous réinventer ; une année qui verra la résilience triompher, et je l’espère, voir enfin le bout du tunnel de cette pandémie qui n’a que trop durée. J’ai confiance. C’est le message que je voudrais vous délivrer ce soir, au nom du Président et de notre Gouvernement : soyons confiants, gardons la foi, en nous-même, en notre capacité à agir ensemble, en notre beau Pays. C’est sur cette espérance partagée que je vous souhaite une bonne et heureuse année du Tigre d’Eau”.

Les jardins de la Présidence décorés pour le nouvel an chinois sont ouverts au public du mardi 1er février au mardi 15 février.
Les horaires d’ouverture sont les suivants :
– Le mardi 1er février et le mardi 15 février : 18 heures 30 à 21 heures
– À partir du mercredi 2 février jusqu’au lundi 14 février : 17 heures 30 à 21 heures

infos coronavirus