samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Ice : le Pays veut renforcer les règles pour les médicaments contenant de la pseudo-éphédrine

Publié le

Publié le 29/01/2019 à 14:04 - Mise à jour le 29/01/2019 à 14:04
Lecture 2 minutes

En novembre 2018, l’Agence de régulation de l’action sanitaire et sociale, informée par le ministre de la Santé d’un risque de mésusage, a alerté les pharmaciens et les ordres professionnels. Les médicaments contenant de la pseudo-éphédrine sont utilisés dans la fabrication clandestine d’ice…  Il a été rappelé aux pharmaciens que conformément à l’article 60 de leur code de déontologie, « lorsque l’intérêt de la santé du patient lui paraît l’exiger, le pharmacien doit refuser de dispenser un médicament. Si ce médicament est prescrit sur une ordonnance, le pharmacien doit informer immédiatement le prescripteur de son refus et le mentionner sur l’ordonnance ».

Depuis, les pharmaciens qui limitent la dispensation de ces médicaments ou qui refusent de les dispenser sont confrontés à des actes d’incivilités, voire à des menaces de représailles à la fermeture des pharmacies, souvent tardive note le conseil des ministres dans son compte-rendu.
Afin de préserver la santé publique, et dans le cadre de la lutte contre la toxicomanie, il convient alors de :

  • renforcer les règles applicables à ces médicaments et ainsi éviter les débordements lors de ces refus de dispensation ;
  • supprimer l’accès libre à ces médicaments contenant de la pseudo-éphédrine qui sont utilisés comme précurseurs de méthamphétamine, d’autant que des équivalents thérapeutiques existent.

Le conseil des ministres a donc décidé de réformer les règles de prescription et de dispensation relatives à la pseudo-éphédrine et de retenir le choix d’une inscription de la pseudo-éphédrine au tableau A des substances vénéneuses. La prescription médicale des médicaments contenant de la pseudo-éphédrine sera ainsi rendue obligatoire.

Compte-rendu du conseil des ministres

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres

> Création d’une antenne de la circonscription des îles Australes à Rurutu
> Le Conseil des ministres valide le financement à parité avec l’Etat de 5 nouveaux projets d’envergure
> Nouveaux partenariat Etat-Pays : pour accompagner et soutenir les projets locaux de développement économique
> Commande publique : amélioration de la lisibilité et de la transparence
> Adoption des comptes prévisionnels 2019 de la Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM)
> Nomination du commissaire-priseur en résidence sur l’île de Tahiti
> 40ème anniversaire de l’Office Polynésien de l’Habitat
> Arrêté d’application de la loi du Pays instituant une aide pour l’acquisition de matériels de radiocommunication sur les navires de pêche
> Salon du tourisme du 8 au 10 février prochains
> Célébration des 70 ans de l’Institut Louis Malardé
> Loi du Pays portant diverses mesures en faveur de l’accessibilité foncière
> Nettoyage des plages aux Tuamotu
> Préservation des oiseaux de Polynésie française
> Salon de la bijouterie d’art polynésien
> Inscription pseudo-éphédrine au tableau A des substances vénéneuses
> Budget 2019 du régime des non salariés (RNS)

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.