lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Grève à la cuisine centrale : la direction saisit la justice

Publié le

Publié le 26/11/2017 à 10:07 - Mise à jour le 26/11/2017 à 10:07
Lecture < 1 min.

L’avocat de la direction de la cuisine centrale, Me Olivier Jannot, parle « d’exercice illégal » du droit de grève de la part des salariés qui suivent le mouvement « puisqu’ils bloquent tous les accès ».

« Cela empêche la livraison des repas. L’exercice licite du droit de grève impliquerait que les grévistes (….) n’entravent pas le fonctionnement de l’entreprise. Il y a trois entrées. L’une est ouverte en apparence mais à chaque fois que quelqu’un se présente, les grévistes referment le portail », explique le conseil.

Pour l’avocat des grévistes, Me Arcus Usang, c’est au contraire la direction qui fausse les règles. « La direction a mobilisé un CDD, a fait un redéploiement sans respecter les règles sanitaires. Il est légitime pour tous les grévistes de s’opposer à ces infractions. Il y a une priorité, c’est le droit de grève qui est un droit à valeur constitutionnelle, au-delà de la liberté de travail qui ne peut s’exercer de façon désordonnée », dit-il.

Il appartient désormais à la justice de trancher. Le référé, sera étudié mardi et la décision rendue dans la journée.

 

J-B. C. 

infos coronavirus