lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

French Bee annule tous ses vols de et vers la Polynésie jusqu’au 30 avril

Publié le

Après avoir annoncé annuler ses vols pendant 15 jours à compter du 18 mars, dans un nouveau communiqué, la compagnie aérienne a finalement annoncé suspendre sa liaison de et vers la Polynésie française jusqu'au 30 avril 2020.

Publié le 24/03/2020 à 10:39 - Mise à jour le 20/05/2020 à 11:07
Lecture < 1 min.

Après avoir annoncé annuler ses vols pendant 15 jours à compter du 18 mars, dans un nouveau communiqué, la compagnie aérienne a finalement annoncé suspendre sa liaison de et vers la Polynésie française jusqu'au 30 avril 2020.

« French Bee informe ses clients qu’elle est dans l’obligation de suspendre ses vols de et vers La Polynésie française. De nombreuses dispositions de santé publique liées à la propagation du COVID-19 prises et applicables à l’arrivée au fenua, par l’État Français, et par les autorités du Territoire, la contraignent à prendre cette décision. Par conséquent :

  • Vols au départ/à destination de Tahiti :
    • Tous les vols initialement programmés entre le 28 mars et le 30 avril 2020 sont annulés.
  • Vols au départ/à destination de San Francisco :
    • Tous les vols initialement programmés entre le 12 avril et le 30 avril 2020 sont annulés.

Les passagers French bee sont invités à se renseigner en temps réel sur les mesures mises en place sur son site internet : https://www.frenchbee.com/fr/nos-alertes.

Les voyageurs n’ayant pas programmé de vol dans les 3 prochains jours peuvent écrire à [email protected]. »

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.