samedi 19 juin 2021
A VOIR

|

Extraction à Mahaena : les autorités dressent des constats

Publié le

Nouveau rebondissement dans la vallée de Tefaaiti, à Mahaena. En mai dernier, plusieurs propriétaires terriens dénonçaient le non-respect des modalités d’extractions par la société EPC. Selon eux, ladite société a outrepassé les autorisations qui leur ont été délivrées, notamment en termes de quota et de périmètre d’extraction. Après signalement des ayants-droits, des agents de divers services du Pays se sont rendus sur place pour constater les dégâts.

Publié le 11/06/2021 à 9:43 - Mise à jour le 11/06/2021 à 9:45
Lecture 2 minutes

Nouveau rebondissement dans la vallée de Tefaaiti, à Mahaena. En mai dernier, plusieurs propriétaires terriens dénonçaient le non-respect des modalités d’extractions par la société EPC. Selon eux, ladite société a outrepassé les autorisations qui leur ont été délivrées, notamment en termes de quota et de périmètre d’extraction. Après signalement des ayants-droits, des agents de divers services du Pays se sont rendus sur place pour constater les dégâts.

« Je demande au gouvernement qu’on mette en place des contraventions pour punir ce genre de pratiques parce que c’est nous qui subissons. Et à chaque fois, il y a des bagarres entre familles à cause de ces sociétés là« , lance Bruno Faatoa, propriétaire terrien.

Médiatisé puis porté en justice, le conflit opposant les propriétaires de Tefaaiti et la société d’extractions EPC prend une nouvelle tournure. Après plusieurs signalements des ayants-droits aux autorités, des agents de la direction de l’Environnement, de l’Equipement et du Patrimoine ont pu constater ce matin, les dégâts dû au (ou du) chantier d’extraction d’agrégats et de roches, lancé en 2017.

Dépôts d’huile, rivière détériorée (ou saccagée), dépassement des parcelles exploitables. Sur place, la réalité est indéniable. De son côté, l’initiateur de cette visite espère que les investigations menées par le Pays aboutissent à la sanction des responsables : « Ils ont ramassé tous les minéraux qu’il y a à l’intérieur de cette terre. Ils ne nous ont laissé que de la boue. Vous voyez là ? Qu’est-ce qu’on peut faire sur ce terrain ? Aujourd’hui ils sont venus extraire tous les minéraux, et ils n’ont pas remis en état la terre. C’est ça que je déplore. Et en plus de ça, ils ont mis en place des galeries, des futs d’huile de vidange de ces gros engins qui sont venus non seulement saccager nos terres, et déverser toutes ces huiles là sur nos terres. Moi je demande que justice soit rendue Et qu’on nous ramène nos terres dans l’état dans lequel elles étaient lorsqu’ils sont venus. »

Les agents de la direction de l’Environnement et de la direction du Patrimoine ont pu constater une multitude de déchets laissés à l’abandon dans la vallée…

Sollicitées, la direction de l’Environnement et la direction de l’Equipement n’ont pas donné suite nos demandes. Les abus constatés devraient néanmoins faire l’objet de poursuites.

infos coronavirus