jeudi 29 juillet 2021
A VOIR

|

En 2030, un habitant sur cinq serait un senior en Polynésie

Publié le

L'Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF) a réalisé une étude concernant les matahiapo en Polynésie française.

Publié le 15/12/2020 à 10:35 - Mise à jour le 15/12/2020 à 10:35
Lecture < 1 min.

L'Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF) a réalisé une étude concernant les matahiapo en Polynésie française.

En Polynésie française, 13% de la population (36 500 personnes) est âgée de 60 ans et plus au 31 décembre 2019. 20 ans auparavant, ils étaient 15 300, soit 7% de la population. De la même façon, la classe d’âge des 75 ans et plus compte dorénavant 8 500 personnes contre 2 500 en 1999, leur part a plus que doublé, passant de 1,2% à 3,1%. Cette augmentation du nombre de seniors est due à l’évolution structurelle de la population, la migration des personnes de 60 ans et plus étant déficitaire entre 2012 et 2017.

À l’horizon 2030, le vieillissement pourrait s’intensifier : un habitant sur cinq serait un senior. Ce vieillissement provient principalement d’une augmentation de l’espérance de vie.

Lire aussi > Les matahiapo, “une ressource, un savoir, une connaissance” pour la directrice de la DSFE

Au-delà du fait de vieillir en bonne santé ou non, les conditions de vie des personnes âgées évoluent : retraite, activité, niveau de revenus. Les difficultés d’accès aux services constituent un frein au bien vieillir en accentuant l’isolement comme la dégradation de la santé.

infos coronavirus