vendredi 18 septembre 2020
A VOIR

|

En 2019 en Polynésie, seules 10 communes ont distribué de l’eau potable sur tout leur territoire

Publié le

1660 prélèvements ont été effectués sur 175 points de réseaux de distribution et 153 prélèvements sur 25 fontaines publiques.

Publié le 20/05/2020 à 16:10 - Mise à jour le 20/05/2020 à 16:18
Lecture 4 minutes

1660 prélèvements ont été effectués sur 175 points de réseaux de distribution et 153 prélèvements sur 25 fontaines publiques.

Dans le cadre de ses missions de protection et de promotion de la santé de la population, le Centre d’hygiène et de salubrité publique de la direction de la Santé a poursuivi en 2019, le contrôle de la qualité des eaux destinées à la consommation humaine distribuées par les réseaux et fontaines publics à Tahiti et dans les îles.

Parallèlement, comme en 2018, 20 communes seulement et le syndicat intercommunal Te Oropaa ont réalisé en 2019 un programme de contrôle de la qualité de l’eau sur leurs réseaux de distribution conformément à la réglementation en vigueur.

Fait nouveau en 2019 : 5 communes des Tuamotu (Anaa, Arutua, Hao, Manihi et Puka Puka) ont démarré leurs autocontrôles sur les fontaines à carte prépayée réparties dans 8 atolls (Anaa, Arutua, Kaukura, Apataki, Hao, Ahe, Manihi et Puka Puka).

Au total, 1660 prélèvements ont été effectués sur 175 points de réseaux de distribution et 153 prélèvements sur 25 fontaines publiques.

Le classement annuel est établi à partir de l’ensemble des résultats. Seules 22 communes ont pu faire l’objet d’un classement, ce qui représente tout de même 89 % de la population du Pays. L’intégralité du classement est présentée sur les cartes et les histogrammes ci-joints.

Les résultats sont les suivants :

En 2019, seules 10 communes ont distribué de l’eau potable sur tout leur territoire : Papeete, Pirae, Arue, Mahina, Faa’a, Punaauia, Papara, Bora Bora, Tumaraa et Uturoa.

– 4 communes ont délivré de l’eau potable sur une partie de leur territoire : Taiarapu-Est (réseau Van Bastolaer), Moorea (réseaux Nuuroa, Papetoai, Temae, Maharepa 1 et 2), Huahine (Haamene) et Tahaa (Patio).

– La progression est observée dans les communes de Rimatara (taux de conformité de 50% en 2018 à 82% en 2019), Tubuai (de 75% à 86%).

– La baisse est constatée pour les communes de Huahine (taux de conformité de 85% en 2018 à 64% en 2019), Tahaa (de 99% à 90%) et Rurutu (de 91% à 82%).

Le suivi de l’évolution des taux de conformité sur les 5 dernières années (soit depuis 2015), permet de mettre en évidence :

– À Tahiti, l’excellente qualité de l’eau desservie dans la zone urbaine (sauf à Paea) et Papara tandis que les autres communes de la zone rurale (hormis le réseau Van Bastolaer) distribuent toujours de l’eau non potable.

– Aux Iles Sous-le-Vent, la régularité de Bora Bora dont l’eau est excellente. Pour Huahine, Tahaa et Taputapuatea, une qualité d’eau très variable mais non potable en 2019. Elle est potable pour Tumaraa et Uturoa depuis 2017.

– Aux Australes, une qualité d’eau également fluctuante et moyennement satisfaisante à Rimatara, Rurutu et Tubuai.

– Quant aux archipels des Marquises et Tuamotu-Gambier, l’absence d’analyses (sauf à Nuku Hiva et dans 8 atolls des Tuamotu) supposant ainsi des eaux non potables d’années en années.

Les raisons de la mauvaise qualité de l’eau distribuée sont connues : l’utilisation exclusive de captages d’eaux superficielles, la mauvaise exploitation des installations de traitement d’eau potable, la vétusté des ouvrages existants, l’absence de traitement adapté et de désinfection des ressources, le non fonctionnement d’installations de traitement d’eau alors qu’elles ont été réceptionnées.

En 2019, seules les fontaines publiques Papemato à Papara, Van Bastolaer à Taiarapu Est, Temae, Paopao et Nuuroa à Moorea ont délivré une eau potable. À Maupiti, Nuku Hiva, Hiva Oa, Ua Huka et Ua Pou, la qualité des eaux de leurs fontaines équipées de filtres et de lampes UV ou de chloration est variable, généralement non potable. Concernant les fontaines à carte prépayée des Tuamotu, les premiers résultats (4 conformes sur 11 analyses) permettent de connaître ponctuellement la qualité des 8 fontaines qui est variable. Quant aux autres fontaines des Tuamotu non contrôlées, leurs eaux sont supposées non potables.

De 2008 à 2018, le pourcentage de la population de la Polynésie française ayant accès à l’eau potable est passé de 17% à 62% (soit une progression de 45% en 10 ans). Il s’est maintenu en 2019. Ce taux pourrait davantage s’accroître si dans certaines communes, les installations de traitement d’eau potable déjà existantes pouvaient bénéficier, en continu, d’une gestion rigoureuse, professionnelle et sans failles ou être enfin mises en route suite à leur réception.

Pour accroître ce pourcentage, les efforts et les investissements doivent se poursuivre. En outre, le recours à des outils d’aide peut également s’avérer utile, tels que le projet PAPE proposé par le SPC.PF ou les Plans de Sécurité Sanitaire des Eaux (PSSE), outil préconisé par l’OMS depuis 2004. Le rapport 2019 est disponible sur le site internet du CHSP : www.hygiene-publique.gov.pf

Les autres sujet au compte-rendu du conseil des ministres :

Ouverture dans Lexpol d’un téléservice de publication dans la partie officielle du JOPF
Nomination de Marie-Christine Lubrano en qualité de membre du collège de l’Autorité polynésienne de la concurrence
Convention de maitrise d’ouvrage déléguée entre la Polynésie française et l’EPIC « Grands Projets de Polynésie » (G2P) relative aux études du réaménagement du port de Papeete
Les entreprises sont appelées à procéder à leur déclaration de TVA
Le gouvernement accorde une baisse de la TVA aux salles de sport conventionnées
Six projets d’investissement d’entreprises soutenus par le Pays
Covid 19 : gestion et mise en place d’un fichier de suivi des navires de plaisance
Protocoles sanitaires à l’usage des professionnels du tourisme
Don de documents historiques au Musée de Tahiti et des îles
Rapport sur la qualité des eaux de baignade
Désignation d’un médecin traitant : arrêté relatif à la prise en charge des actes
Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement de la Polynésie française

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Surf : les championnats de France annulés à cause...

"Les conditions actuelles et les incertitudes relatives aux contraintes sanitaires ne permettent pas d'organiser sereinement un événement aussi considérable, réunissant l'ensemble du...

CESEC : Kelly Asin-Moux estime que la voix de...

Le conseil économique, social, environnemental et culturel, s'apprête à renouveler son bureau. La dernière séance plénière de la mandature a eu...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

EDITION SPECIALE Covid-19 : vers une nouvelle stratégie de dépistage ?Voir le direct
+