lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Des instruments de musique pour les enfants de l’île de Pâques

Publié le

Publié le 12/03/2017 à 16:50 - Mise à jour le 12/03/2017 à 16:50
Lecture < 1 min.

Mahani Teave, pianiste internationale et directrice de l’école « Toki » à Rapa Nui et son époux Enrique Icka, auteur, compositeur et interprète de musique Folk pascuane, ont été, d’une certaine manière, remercié pour leur profonde humanité en ayant une bien belle surprise à quelques heures de leur retour au Pays des Moaï.
 
Alors qu’ils terminaient une réunion de travail avec le directeur du conservatoire artistique, Fabien Dinard – l’établissement les a accueillis chaque jour en immersion -, le couple de musiciens a vu arriver Jean-François Léou, patron de Magic City, qui leur a avoué avoir été ému par leurs efforts en faveur de la diffusion de la musique et des arts, classiques et traditionnels, auprès des enfants de l’île de Pâques.

Jean-François Léou a joint les actes à la parole, et a offert  pour les jeunes enfants de l’école « Toki »quatre Ukulele, une guitare de marque, cinq flûtes à bec ainsi que des pupitres pour les partitions.

 De nombreuses familles, anonymes, ont également offert un violon, des partitions de musique qui aideront l’école à prendre son envol. « Nous sommes nos propres ancêtres », a déclaré Mahani Teave très émue en guise de discours d’au-revoir.
 

Rédaction Web avec communiqué

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Axel Lichtle, élevé au rang de chevalier de l’ordre...

À l’occasion de la célébration du 29 juin, aux Jardins de Paofai, le Président Edouard Fritch a remis l’ordre de Tahiti Nui à 8 récipiendaires dont Axel Lichtle, grand reporter à Tahiti Nui Télévision depuis 2003.

Quand les membres de la cellule de crise covid-19...

https://www.facebook.com/kaulua.deane/videos/611273726186829/ Hier après-midi, les membres de la cellule covid-19 qui a participé à la gestion de la crise...

Un yacht de luxe réparé par une jeune entreprise...

La Polynésie est une escale incontournable pour de nombreux voiliers et yachts de luxe. Dans le Pacifique, les réparations de ces bateaux haut de gamme construits en carbone se font habituellement en Amérique du Sud ou en Nouvelle Zélande. Entre ces deux pays, la Polynésie joue sa carte avec ses compétences. Une jeune société spécialisée dans les matériaux composite s’est chargée de réparer la bôme cassée d’un voilier d’exception.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV