dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Déploiement de la campagne de vaccination aux Tuamotu-Gambier

Publié le

Elle quittait le port de Papeete mardi dernier : la frégate de surveillance Prairial traverse les eaux des Tuamotu afin de servir la campagne de vaccination. Une équipe médicale du Pays a renseigné et vacciné les habitants volontaires. Hereheretue, Temantangi, Nukutavake, Vairaatea et Vahitahi ont déjà été desservis.

Publié le 07/06/2021 à 15:56 - Mise à jour le 07/06/2021 à 15:56
Lecture 2 minutes

Elle quittait le port de Papeete mardi dernier : la frégate de surveillance Prairial traverse les eaux des Tuamotu afin de servir la campagne de vaccination. Une équipe médicale du Pays a renseigné et vacciné les habitants volontaires. Hereheretue, Temantangi, Nukutavake, Vairaatea et Vahitahi ont déjà été desservis.

C’est un dispositif exceptionnel qui a été déployé pour vacciner les volontaires des Tuamotu-Gambier. Depuis une semaine, trois infirmiers de la direction de la Santé et un médecin parcourent les atolls isolés grâce aux moyens maritimes et aériens des forces armées, comme l’explique Vanessa, membre de l’équipage de l’hélicoptère Alouette III : “les îles sur lesquelles nous allons ne sont pas accessibles en avion, donc on va y aller en hélicoptère pour pouvoir déplacer le personnel assez rapidement et les récupérer pour pouvoir faire plusieurs îles sur le parcours”.

Cette opération de grande ampleur permet de rassurer la population des archipels reculés. “C’est la première fois qu’ils viennent chez nous”, se réjouit Rose Lucas, habitante de Nukutavake. “On pense à nous aussi, les petites îles, parce qu’on a jamais pensé à nous. Nous, on pense qu’on nous oublie. Toujours Tahiti, les Raromatai, les Marquises et les Iles Sous-le-Vent, mais jamais les Tuamotu. Mais là aujourd’hui, ils arrivent vers nous et on est très contents”.

Elisabeth Temauri, habitante de Vairaatea, partage le même avis à la vue de l’arrivée du personnel médical. “C’est bien qu’ils viennent pour nous les habitants de Vairaatea et pour nous protéger aussi de cette maladie, le covid”.

Et si les habitants ont des avis mitigés sur le vaccin, ils ont tout de même été nombreux à le recevoir. Alizée Peretia, habitante de Tematangi, a accepté de se faire vacciner contre la covid par soucis pour ses proches. “Moi je fais ça surtout, c’est pour mon fils, c’est pour nous. C’est pour nos parents aussi, pour les protéger”.

Mais tout le monde n’est pas aussi enthousiaste. À Vahitahi, le Prairial s’est déplacé pour ne vacciner que deux habitants. Du côté des personnes réticentes, chacune a ses raisons.

“Ils ont peur de se faire vacciner parce que, soit disant plus tard, ils vont avoir des problèmes”, explique Louise Tauraa, maire déléguée de Vahitahi. “C’est pour ça qu’ils ne sont pas venus se faire vacciner. Mais c’est dommage qu’ils ne soient pas venus voir les deux gars de la santé qui sont passés, pour bien discuter avec eux”.

Du côté des habitants, le discours se veut en effet farouche, comme pour Didier Kintzler qui vit à Vahitahi : “je pense que c’est fondamentalement de la méfiance. Moi en tout cas, c’est de la méfiance vis-à-vis du gouvernement central”.

Le Prairial et le personnel de santé poursuivent actuellement leur tournée dans les atolls éloignés. Après Tepoto Nord, ils se rendront à Raraka, puis à Makatea.

 

Rédigé par

infos coronavirus