vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Défiscalisation : les professionnels de la pêche attendent « beaucoup » de Gérald Darmanin

Publié le

Publié le 29/07/2018 à 12:27 - Mise à jour le 29/07/2018 à 12:27
Lecture 2 minutes

C’est surement l’une des ressources propres du fenua, après le tourisme, qui participe complètement au développement économique du Pays : la filière pêche.

Privée de la défiscalisation, les armateurs ont dû se résoudre à réaliser leur campagne de pêche à bords de vieux navires. Une situation qui s’améliore grâce à l’intervention du pays mais qui pourrait se renforcer avec l’aide de l’Etat.

Georges Moarii, gérant de la société Ocean Fresh Tahiti, souligne : « On attend beaucoup de la visite du ministre. On attend le retour de l’Etat à la pêche.  Il n’y avait plus de construction depuis longtemps, on est sur les anciens bateaux… »

> Dépasser les 6 000 tonnes de poissons 

La modernisation de la flottille et des infrastructures reste très attendue par les armateurs. Pour ceux, des bateaux plus modernes devrait permettre de dépasser les 6 000 tonnes de poissons chaque année. Michaël Mu San, armateur, confirme : « Dans notre profession, il faudrait que l’on modernise notre flotille. Nous avons une ZEE (NDLR : zone économique exclusive) qui est énorme mais nous ne l’exploitons pas assez. »

Les professionnels de la pêche attendent un geste fort de la part de l’Etat. Ils souhaitent que la défiscalisation soit étendue à leur secteur. Plusieurs commandes de construction de thonier ont déjà été lancé auprès du chantier naval, financée à 50% par le Pays.

> Des défiscalisations contraires à l’esprit 

Gérald Darmanin n’a rien confirmé. Le projet de loi de finances doit être présenté en octobre prochain. D’ici là, le ministre entend discuter à Paris de toutes les choses observées en Polynésie française. « Il faut faire attention à l’argent public. […] Il y a parfois eu des défiscalisations qui n’ont pas servi à grand-chose et qui parfois, ont été même contraires à l’esprit de la défiscalisation. »

Après avoir annoncé que le dispositif serait étendu au câble Natitua, Gérald Darmanin entend prendre son temps pour évaluer les autres demandes.  
 

Rédaction web avec J.Tinorua-Tehuritaua

Une rencontre avec les parlementaires

Le ministre de l’Action et des comptes publics s’est entretenu lundi, à la résidence du Haut Commissaire, avec les deux députées Maina Sage et Nicole Sanquer, et la sénatrice Lana Tetuanui.

Au cœur de ces échanges : la défiscalisation, le financement de la continuité territoriale, mais aussi le sort des jeunes fonctionnaires polynésiens.

 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.