jeudi 29 octobre 2020
A VOIR

|

Défiscalisation : les professionnels de la pêche attendent « beaucoup » de Gérald Darmanin

Publié le

Publié le 29/07/2018 à 12:27 - Mise à jour le 29/07/2018 à 12:27
Lecture 2 minutes

C’est surement l’une des ressources propres du fenua, après le tourisme, qui participe complètement au développement économique du Pays : la filière pêche.

Privée de la défiscalisation, les armateurs ont dû se résoudre à réaliser leur campagne de pêche à bords de vieux navires. Une situation qui s’améliore grâce à l’intervention du pays mais qui pourrait se renforcer avec l’aide de l’Etat.

Georges Moarii, gérant de la société Ocean Fresh Tahiti, souligne : « On attend beaucoup de la visite du ministre. On attend le retour de l’Etat à la pêche.  Il n’y avait plus de construction depuis longtemps, on est sur les anciens bateaux… »

> Dépasser les 6 000 tonnes de poissons 

La modernisation de la flottille et des infrastructures reste très attendue par les armateurs. Pour ceux, des bateaux plus modernes devrait permettre de dépasser les 6 000 tonnes de poissons chaque année. Michaël Mu San, armateur, confirme : « Dans notre profession, il faudrait que l’on modernise notre flotille. Nous avons une ZEE (NDLR : zone économique exclusive) qui est énorme mais nous ne l’exploitons pas assez. »

Les professionnels de la pêche attendent un geste fort de la part de l’Etat. Ils souhaitent que la défiscalisation soit étendue à leur secteur. Plusieurs commandes de construction de thonier ont déjà été lancé auprès du chantier naval, financée à 50% par le Pays.

> Des défiscalisations contraires à l’esprit 

Gérald Darmanin n’a rien confirmé. Le projet de loi de finances doit être présenté en octobre prochain. D’ici là, le ministre entend discuter à Paris de toutes les choses observées en Polynésie française. « Il faut faire attention à l’argent public. […] Il y a parfois eu des défiscalisations qui n’ont pas servi à grand-chose et qui parfois, ont été même contraires à l’esprit de la défiscalisation. »

Après avoir annoncé que le dispositif serait étendu au câble Natitua, Gérald Darmanin entend prendre son temps pour évaluer les autres demandes.  
 

Rédaction web avec J.Tinorua-Tehuritaua

Une rencontre avec les parlementaires

Le ministre de l’Action et des comptes publics s’est entretenu lundi, à la résidence du Haut Commissaire, avec les deux députées Maina Sage et Nicole Sanquer, et la sénatrice Lana Tetuanui.

Au cœur de ces échanges : la défiscalisation, le financement de la continuité territoriale, mais aussi le sort des jeunes fonctionnaires polynésiens.

 

infos coronavirus