mercredi 18 septembre 2019
A VOIR

|

Defiscalisation de deux thoniers pour le développement de la filière pêche

Publié le

Publié le 03/01/2019 à 12:39 - Mise à jour le 03/01/2019 à 12:39
Lecture 2 minutes

Il s’agit d’une décision symbolique forte et très attendue par les professionnels du secteur, autant qu’un signal du soutien de l’État au développement de l’économie bleue polynésienne. Ce soutien de la défiscalisation nationale à la pêche polynésienne correspond à un renouveau dans l’appréciation positive que l’État a désormais du haut niveau de compétence et de professionnalisme de ce secteur économique ; renouveau qu’est venu constaté, sur le port, en juillet dernier, Monsieur Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics.

La très haute qualité du poisson polynésien est unanimement reconnue sur les marchés internationaux, renforcée par l’éco-certification de la pêcherie MSC (Marine Stewardship Council) obtenue en juillet dernier qui est un critère majeur, notamment pour les Pays importateurs de poissons polynésiens parmi les plus exigeants, comme peut l’être le Japon par exemple.

Souhaitant répondre aux demandes des consommateurs locaux et internationaux, l’entreprise familiale Tahiti Tuna a établi un programme de renouvellement de sa flotille de pêche. Le coût de l’investissement est évalué à 568 millions FCFP et la réduction d’impôt consentie se chiffre à 257,3 millions FCFP.

Le programme d’investissement soutient ainsi pleinement la politique sectorielle de la pêche hauturière polynésienne souhaitée par l’État et le gouvernement local qui vise à augmenter, de manière durable, la contribution de cette filière à l’économie du Pays. Le projet permettra de réguler l’approvisionnement du marché local et de développer les exportations. Par ailleurs, le développement de l’armement Tahiti Tuna aura un effet bénéfique dans la création d’emplois en mer comme à terre.
 

(Avec communiqué de presse)

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Turama – Décrochage scolaire : qui est concerné, comment...

La Mission de lutte contre le décrochage scolaire a fait sa rentrée. La MLDS aide chaque année des jeunes qui sortent du système scolaire. Les inscriptions sont toujours plus nombreuses. Un nouveau centre a ouvert ses portes à Raiatea. Pour évoquer le sujet du décrochage scolaire, Jean-Jacques Hénault, inspecteur de l'éducation nationale était notre invité du journal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV