mardi 19 janvier 2021
A VOIR

|

Defiscalisation de deux thoniers pour le développement de la filière pêche

Publié le

Publié le 03/01/2019 à 12:39 - Mise à jour le 03/01/2019 à 12:39
Lecture 2 minutes

Il s’agit d’une décision symbolique forte et très attendue par les professionnels du secteur, autant qu’un signal du soutien de l’État au développement de l’économie bleue polynésienne. Ce soutien de la défiscalisation nationale à la pêche polynésienne correspond à un renouveau dans l’appréciation positive que l’État a désormais du haut niveau de compétence et de professionnalisme de ce secteur économique ; renouveau qu’est venu constaté, sur le port, en juillet dernier, Monsieur Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics.

La très haute qualité du poisson polynésien est unanimement reconnue sur les marchés internationaux, renforcée par l’éco-certification de la pêcherie MSC (Marine Stewardship Council) obtenue en juillet dernier qui est un critère majeur, notamment pour les Pays importateurs de poissons polynésiens parmi les plus exigeants, comme peut l’être le Japon par exemple.

Souhaitant répondre aux demandes des consommateurs locaux et internationaux, l’entreprise familiale Tahiti Tuna a établi un programme de renouvellement de sa flotille de pêche. Le coût de l’investissement est évalué à 568 millions FCFP et la réduction d’impôt consentie se chiffre à 257,3 millions FCFP.

Le programme d’investissement soutient ainsi pleinement la politique sectorielle de la pêche hauturière polynésienne souhaitée par l’État et le gouvernement local qui vise à augmenter, de manière durable, la contribution de cette filière à l’économie du Pays. Le projet permettra de réguler l’approvisionnement du marché local et de développer les exportations. Par ailleurs, le développement de l’armement Tahiti Tuna aura un effet bénéfique dans la création d’emplois en mer comme à terre.
 

(Avec communiqué de presse)

infos coronavirus