samedi 11 juillet 2020
A VOIR

|

Créaprint : Dominique Morvan passe la main, un 28e Dixit centré sur la femme

Publié le

Le Dixit, magazine de référence de l’économie de Polynésie française vient de sortir. Ce numéro 28 met l’accent sur un thème fort : la place des femmes dans le monde du travail.

Publié le 13/02/2020 à 16:25 - Mise à jour le 13/02/2020 à 16:33
Lecture < 1 min.

Le Dixit, magazine de référence de l’économie de Polynésie française vient de sortir. Ce numéro 28 met l’accent sur un thème fort : la place des femmes dans le monde du travail.

« On fait évoluer le magazine comme la société évolue. On a des enquêtes cette année sur la filière fruits et légumes ou encore la place de la femme dans le monde du travail. Ce sont des sujets très originaux où j’y ai consacré environ 3 mois » résume Dominique Morvan.

Cette année, le Dixit présente un dossier conséquent sur la professionnalisation féminine : « C’est évident qu’il y a une montée en puissance des femmes dans le monde du travail, surtout dans les catégories supérieures, chez les cadres notamment. Et les chiffres sont très parlants, donc pour moi c’était le bon moment pour en parler »

Dominique Morvan est la directrice d’honneur de ce Dixit 2020. Cette 28e édition de Dixit marque son retrait. Après 25 ans de gérance de la société Créaprint, Dominique Morvan passe la main à Nicolas Gandouin qui annonce une évolution « dans un site Internet d’ici quelques mois pour soutenir tous nos guides et nos annonceurs. »

« C’est une reprise en main pour moi de la rédaction, je suis maintenant libérée de ma charge de gérante puisque j’ai vendu l’entreprise, et je redeviens journaliste qui est mon cœur de métier, donc beaucoup de plaisir à retrouver ce monde, à aller à la rencontre des gens », confie Dominique Morvan.

La revue de 279 pages riche en chiffres, en analyses d’experts et en témoignages est consultable gratuitement en ligne sur le site de Creaprint et en vente au prix de 1700 Fcfp à partir de lundi dans les points de vente habituels.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Foncier : les modalités de cession de terres au...

Le ministre de l’Économie verte, ministre en charge des affaires foncières, Tearii Alpha, a convié le président Edouard Fritch à ouvrir, lundi, la matinée de présentation de la mesure de restitution des terres de Rurutu et de Rimatara pour les familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers dans ces deux îles. Cette réunion, qui a rassemblé plus de 400 personnes, s’est tenue dans un des amphithéâtres de l’Université de la Polynésie française, à Punaauia.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV