jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : Paea veut améliorer son plan de sauvegarde

Publié le

Le haut-commissaire était à Paea ce lundi matin pour évaluer le fonctionnement du plan de sauvegarde de la commune. Il a été réactivé le 2 septembre. La mairie souhaite améliorer le dispositif sanitaire mis en place : notamment relier le numéro d’appel d’urgence à celui du PC Crise, ou doter les pompiers de tenues adaptées. Des demandes transmises ce matin au représentant de l'Etat.

Publié le 16/11/2020 à 17:08 - Mise à jour le 16/11/2020 à 17:08
Lecture 2 minutes

Le haut-commissaire était à Paea ce lundi matin pour évaluer le fonctionnement du plan de sauvegarde de la commune. Il a été réactivé le 2 septembre. La mairie souhaite améliorer le dispositif sanitaire mis en place : notamment relier le numéro d’appel d’urgence à celui du PC Crise, ou doter les pompiers de tenues adaptées. Des demandes transmises ce matin au représentant de l'Etat.

A la permanence de la brigade de pompiers de Paea, 16 guides sanitaires se relaient au quotidien avec le service incendie, pour accueillir les personnes qui ont les symptômes du virus, et répondre aux appels liés à la covid-19. Ils en reçoivent entre 3 et 4 par jour.

« Le réflexe police secours, c’est le 18 qu’il faut appeler. J’ai demandé au haut-commissaire de prévoir que le 15 aboutisse dans chaque commune quand on appelle le 15, parce que c’est un numéro vert comme le 18. Ils vont réfléchir à cela, confie Antony Géros, le maire de Paea. Mais en tous les cas, il n’y a pas de ligne directe covid-19 dédiée par commune pour l’instant. Dès que vous appelez le 15, ça part directement sur Taaone. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Lorsque c’est un appel covid, les guides mènent une enquête par téléphone. Si le cas nécessite un accompagnement plus avancé, l’interlocuteur est renvoyé vers le 15, qui dépêche soit le Samu, soit les pompiers de la commune pour procéder au transfert du malade vers Taaone, si nécessaire.

« Ce qui est le plus important, et on l’a évoqué avec le haut-commissaire, ce sont les tenues de protection, poursuit Antony Géros. Les communes sont en rupture de stock, et nous également sur Paea. Donc on a expliqué au haut-commissaire qu’on utilise actuellement un système qui n’est pas tout à fait recommandé : on prend des tenues de peintre qui isolent quand même, mais ce n’est pas fait pour ce genre d’activité. Du coup, sensibilisés par le problème, ils vont se regrouper dans le courant de la journée de mardi ou mercredi. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Un site de dépistage intéressant toute la côte Ouest a été mis en place à Paea. Une dépendance du stade Manu Ura a également été ouverte pour les malades covid+ qui ne peuvent être confinés à domicile. Elle peut accueillir 12 personnes. Et si le site venait a être saturé, les confessions religieuses de la commune se disent prêtes à en accueillir.

Article précédentLe jeu XMAS
Article suivantDernier hommage à Heimata Neuffer

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.