mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : 4 cas confirmés aux Marquises selon la commune de Hiva Oa

Publié le

La covid-19 n'épargne pas les îles.

Publié le 13/10/2020 à 15:16 - Mise à jour le 13/10/2020 à 15:17
Lecture < 1 min.

La covid-19 n'épargne pas les îles.

La plateforme covid-19 du ministère de la Santé a produit une nouvelle carte de la répartition des cas positifs en Polynésie. Selon cette carte, il n’y aurait qu’un seul cas aux Marquises, que nous avions déjà annoncé. Il s’agit d’une élue revenue aux Marquises après un séjour à Tahiti. 113 cas seraient encore en cours de géolocalisation au fenua.

Mais lundi, la commune de Hiva Oa a annoncé dans un communiqué, que l’archipel compte actuellement 4 cas confirmés. Des cas qui se trouveraient aux Marquises Nord. « Le médecin du Centre médical a tenu des réunions avec les chefs d’établissements scolaires afin de s’assurer d’une bonne gestion sanitaire en cas de suspicion ou de cas avéré de contamination à la covid-19 au sein des internats. La même démarche a été effectuée auprès des établissements touristiques », précise la commune qui appelle à un respect rigoureux des gestes barrières.

CELLULE DE CRISE COVID-19 HIVA-OACommuniqué N°1412 octobre 2020

Posted by Commune de Hiva-Oa – Officiel on Tuesday, October 13, 2020
Article précédentTatou : Octobre rose
Article suivantSuits : travail et vie privée

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.