vendredi 24 septembre 2021
A VOIR

|

Concours Tech4islands : 5 projets polynésiens parmi les 16 finalistes

Publié le

Les finalistes de ce concours international ont été désignés. Les lauréats seront connus le 20 septembre (heure de Tahiti).

Publié le 03/09/2021 à 13:00 - Mise à jour le 03/09/2021 à 14:28
Lecture 4 minutes

Les finalistes de ce concours international ont été désignés. Les lauréats seront connus le 20 septembre (heure de Tahiti).

Chaque année, le concours Tech4Islands permet de mettre en lumière des solutions innovantes qui pourront aider les îles à se développer de manière durable, à protéger leurs ressources et à s’orienter vers l’autosuffisance. 67 projets issus de 20 pays différents avaient été retenus pour cette nouvelle édition. Parmi eux, 12 projets made in fenua.

Les 16 finalistes, dont 5 projets polynésiens, ont été désignés par le jury de Présélection composé de représentants du monde de l’économie, de l’entrepreneuriat, de la recherche et de l’innovation du Pacifique.

Les candidats étaient évalués sur la pertinence économique de leur solution, son adaptabilité aux territoires insulaires, sa dimension “Tech For Good”, durable inclusive et résiliente, ses perspectives de création d’emplois à moyen et long-terme, son approche innovante et différenciante, sa maturité ainsi que la qualité de sa présentation. “C’est une fierté déjà en tant qu’entrepreneure de voir autant de projets innovants des quatre coins de la Terre réunis dans un concours international, créé par la Polynésie française. Pour être honnête, c’était un exercice complexe aussi pour moi de « juger » mes pairs car je
sais l’implication, la motivation et les sacrifices que représente l’entrepreneuriat,
a réagi Heiura Itae tetaa, présidente de la French tech Polynésie et membre du jury de présélection. Après, un concours reste un concours et nous avons de la chance d’avoir dans ce jury de présélection des experts, pointures et passionnés de l’innovation. (…)”

Les 16 finalistes sont :

Aquatethys – La startup française fabrique et commercialise des générateurs d’eau atmosphériques à très haut rendement. Sa technologie est sans concurrence, ses générateurs sont multi-énergies et modulables. Elle permet des implantations
multiples même lorsque les sources d’énergies sont inexistantes.
Bamboo for life – La startup française propose une solution épuratoire des eaux usées grâce au bambou. Dans une démarche plus résiliente, cela permet de créer de la biomasse, en séquestrant du carbone et en installant des îlots de fraîcheur.
Blue Power Synergy – L’entreprise belge propose L’ Enreau, une station de purification d’eau renouvelable indépendante. La station est modulaire, produit toute son énergie elle-même 100% renouvelable, 0 émission et sans carburant. Elle
permet un stockage énergétique pour opérer 24/7. Elle produit 30 000 litres d’eau
potable par jour.
Boreal Light GmbH – L’entreprise danoise fournit de l’eau potable, d’irrigation, de pisciculture et d’assainissement de haute qualité à partir de tout type de ressources en eau salines et polluées grâce à son système de désalinisation d’eau solaire à la
pointe de la technologie.
Hace SAS – La startup française capte l’énergie des vagues et répond aux besoins de base de l’humanité : Energie, Eau douce, Protection côtière, Décarbonation. C’est l’énergie la moins chère (< 20 €/MWh) et la plus décarbonée (<0,5 geqCO2/KWh)
pour produire l’hydrogène le plus compétitif (< 1 €/Kg) et le plus décarboné.
Hello Scoot’ – La startup polynésienne a créé un service de scooters électriques partagés, rechargés par énergie solaire. Une solution alternative à la voiture personnelle pour les petits trajets en zone urbaine de Tahiti, en payant dès une
minute de trajet !
Lumi’in – L’entreprise française a développé le Flexirve, premier luminaire solaire hybride équipé d’une borne de recharge pour VE. Il permet de réduire jusqu’à 90% la consommation électrique par rapport à un lampadaire traditionnel, apporte de la sécurité sur le réseau et permet de développer facilement la mobilité électrique.
Lyspackaging – La startup française fabrique, à partir de nouveaux matériaux organiques ou minérales, des bouteilles sans utiliser une goutte de pétrole. Et ce, à partir de ressources renouvelables, sourcées si possible localement.
Moana – La startup polynésienne propose une solution de drones marins conçue pour renforcer la résilience des îles et la protection des océans. Moana a pour but de faire émerger en Polynésie Française la technologie des drones marins, en développant chaque facette de l’activité : conception, fabrication, exploitation, formation.
Nīnamu Solutions – La startup polynésienne a développé un kit « potager familial d’économie circulaire en santé » permettant aux populations insulaires de composter leurs biodéchets et de développer l’autosuffisance alimentaire. Un outil de suivi
dématérialisé permet d’accompagner les bénéficiaires dans la démarche et de les rendre autonomes au quotidien.
Pacific Beachcomber SC – L’entreprise polynésienne a développé un système de climatisation à l’eau de mer (SWAC). Ce système permet d’économiser environ 90 % d’énergie froide par rapport à un système de climatisation classique. Il utilise la
température des profondeurs de l’océan pour refroidir une boucle de climatisation.
Resolute Marine – L’entreprise américaine a développé une solution unique pour répondre au problème du manque d’eau dans les îles : le premier système de désalinisation houlomoteur (Wave2O™), qui peut fonctionner hors réseau, générer
de l’électricité et fournir de larges quantités d’eau claire à prix compétitif.
Sargasse Project – La startup de Saint-Barthélémy a pour objectif de convertir les algues Sargasse en un biomatériau utile et écologique, pour devenir l’un des nouveaux emballages de demain.
Terciel – La startup calédonienne propose une tour de contrôle professionnelle, universelle, éco-conçue. Assemblée sur place et livrée clés en main, sa façade interchangeable s’adapte au lieu et à la culture. Elle convient particulièrement aux aérodromes isolés de petite et moyenne taille.
The Brando – L’entreprise polynésienne a créé un procédé innovant et efficace de lutte contre les moustiques vecteurs de maladies (dengue, Zika, …). Ce procédé élimine de façon durable, et sans traitement chimique, les moustiques dans les
zones infestées. Il repose sur une approche biologique respectueuse de l’environnement.
Tri-Center – La startup guadeloupéenne propose Solartrio, un nouveau type de mobilier urbain solaire, automatisé et mobile, dédié à la collecte des emballages recyclables auprès des citoyens via une incitation financière sur le principe de la consigne. Près de 10 tonnes de bouteilles plastiques et canettes peuvent être collectées mensuellement.

Prochaine étape pour les 16 finalistes aux 4 Grands Prix Tech4Islands Monde, Océanie, Outre-mer et Polynésie : le Grand Oral devant le Jury Final, organisé en visioconférence internationale le mardi 21 septembre (heure de Paris) et le 20
septembre (heure de Papeete).

Les meilleures solutions Tech4Islands seront présentées au prochain Tech4islands Summit Tahiti qui se tiendra au 1er trimestre 2022. À la clef pour les lauréats du concours : des accompagnements, masterclass, et accès à un réseau international pour lancer leur projet…

Rédigé par

infos coronavirus