dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Clinique Paofai : le service d’accueil médicalisé va fermer de minuit à 6 heures

Publié le

Le service d’accueil médicalisé de la clinique Paofai, autrefois appelé les « urgences » de la clinique, fermera désormais ses portes, chaque nuit, entre minuit et 6 heures du matin. C’est effectif dès ce lundi. Une conséquence directe de la crise sanitaire, même s’il en était déjà question auparavant.

Publié le 31/08/2020 à 18:10 - Mise à jour le 01/09/2020 à 16:23
Lecture 2 minutes

Le service d’accueil médicalisé de la clinique Paofai, autrefois appelé les « urgences » de la clinique, fermera désormais ses portes, chaque nuit, entre minuit et 6 heures du matin. C’est effectif dès ce lundi. Une conséquence directe de la crise sanitaire, même s’il en était déjà question auparavant.

La clinique Paofai dit avoir besoin de faire des économies. Son directeur Claude Drago indique qu’en moyenne, moins de deux patients fréquentent, chaque jour, ce service d’accueil médicalisé entre minuit et six heures du matin : « À partir de minuit le 1er septembre, nous fermons notre service d’accueil médicalisé jusqu’à 6 heures le matin pour des raisons économiques. Nous avons analysé depuis plusieurs mois la rentabilité de ce service qui est très loin d’être équilibrée et par voie de conséquence nous avons trouvé un accord avec les médecins qui interviennent la nuit pour faire en sorte que l’horaire soit légèrement réduit dans une période où nous avons le minimum de patients puisque notre analyse a également démontré qu’on tournait à environ 1.7 patient en moyenne dans ce créneau horaire. (…) Vous avez davantage de personnes de 18h à minuit (…) Nous sommes un établissement de santé et nous travaillons plus c’est démontré puisqu’on s’aperçoit que d’année en année, malgré une dotation globale qui est gelée, nous avons toujours une patientèle avec une croissance, donc nous travaillons plus. Comme toute entreprise nous cherchons à équilibrer, nous cherchons à dégager de la marge brute d’autofinancement pour pouvoir évidemment financer notre outil de travail, financer le matériel médical, maintenir les salaires, et faire en sorte que derrière l’entreprise fonctionne correctement. »

Crédit Tahiti Nui Télévision

Cette fermeture de nuit, en concertation avec l’Arass, a lieu pour une période test de 6 mois : « Nous sommes partis sur une période probatoire de 6 mois pour mieux gérer le retour d’expérience de l’impact que cette fermeture aura sur notre patientèle (…) Nous avions imaginé faire ça au mois de mai et pour des raisons liées au covid on a décalé notre négociation jusqu’à ce jour au 1er septembre. »

infos coronavirus