mardi 23 juillet 2019
A VOIR

|

CHPF : le service d’hémodialyse proche de la saturation

Publié le

Un patient admis à l'hôpital de Taaone refuse ses séances de dialyse durant la nuit. Il se dit prêt à tout pour que ses séances à la journée soient maintenues. Papa Tehei refuse également de se rendre dans les centres de dialyse car il estime que le personnel de ces établissements n'est pas qualifié.

Publié le 13/06/2019 à 15:51 - Mise à jour le 23/06/2019 à 10:58
Lecture 1 min.

Un patient admis à l'hôpital de Taaone refuse ses séances de dialyse durant la nuit. Il se dit prêt à tout pour que ses séances à la journée soient maintenues. Papa Tehei refuse également de se rendre dans les centres de dialyse car il estime que le personnel de ces établissements n'est pas qualifié.

Depuis 2011, Tehei Ido 57 ans, effectue 3 séances de dialyse par semaine à l’hôpital de Taaone. Des séances vitales qu’il a pourtant interrompues vendredi. Aujourd’hui, sa santé est au plus bas. Mais cela lui est égal, car c’est son seul moyen de pression face à la décision de l’hôpital de l’avoir inscrit dans la 4e série de dialyse, des séances qui se tiennent la nuit. “Ma dernière dialyse date de vendredi. Depuis, je ne me soigne plus et je vais tenir jusqu’à la mort si rien ne change.”

Mais l’hôpital lui a d’abord proposé de suivre ses traitements dans les unités d’auto dialyse de l’Apurad pour désengorger le service hémodialyse de Taaone, proche de la saturation. “On est dans une situation un peu difficile où on est dans une phase transitoire pendant laquelle les tutelles sont en train de travailler pour nous aider pour faire en sorte que l’offre de soins des patients dialysés soit plus adaptée à la réalité du terrain. On est dans une phase un peu difficile qu’il va falloir passer, mais je pense que ça va s’améliorer dans les mois qui viennent”, explique Pascale Testevuide, néphrologue

Tehei Ido ne veut pas entendre raison, car pour lui tout était réglé en fonction de son train de vie et de ses obligations professionnelles. Il a entamé des démarches judiciaires. Il aurait déposé plainte mercredi, selon ses propos… À titre exceptionnel, le CHPF de Taaone lui aurait aussi proposé, mercredi, une séance de jour.

Chaque année la Polynésie compte une quarantaine de nouveaux malades atteints d’insuffisance rénale selon le docteur Pascale Testevuide. Le fenua pourrait terminer l’année avec près de 600 patients en hémodialyse. Des patients de plus en plus en jeunes.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X