A VOIR

|

Bilinguisme dans les écoles à Moorea : un bilan positif

Publié le

Quatre ans après la création des classes bilingues français/langues polynésiennes à parité horaire, sur l'île de Moorea, le bilan est positif.

Publié le 12/11/2022 à 11:08 - Mise à jour le 12/11/2022 à 14:20
Lecture 2 minutes

Quatre ans après la création des classes bilingues français/langues polynésiennes à parité horaire, sur l'île de Moorea, le bilan est positif.

Pour l’occasion, une jeune doctorante polynésienne, Poevai Lequerre, a été invitée par la ministre, pour suivre la délégation. Elle mène une thèse au département de la didactique des langues à l’université du Mans, sur l’impact de la maîtrise des langues polynésiennes, sur les parcours scolaires des élèves : “langues et construction identitaire en Polynésie française”.

Ces visites avaient comme objectif de faire le bilan des classes bilingues français/langues polynésiennes à parité horaire sur l’île de Moorea après leur création depuis 4 ans. Les observations de séquences pédagogiques et les échanges avec les équipes enseignantes ont pu montrer l’impact positif du bilinguisme dès la maternelle sur l’ensemble des apprentissages linguistiques, non linguistiques et sur l’estime de soi des enfants.

La loi de Pays sur le bilinguisme langues polynésiennes/français portée par la ministre Christelle Lehartel, et adoptée définitivement par l’Assemblée de la Polynésie française (APF) en 2022, a permis d’inscrire dans le marbre et dans la durée des classes bilingues qui ont vocation à continuer de se développer sur l’ensemble de la Polynésie française.