mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Arutua : le thonier échoué en mars est toujours sur le récif

Publié le

Cela fait 5 mois que le Shen Gang Shun 1, un thonier, s'est échoué à Arutua. Mais depuis, la situation n'a pas beaucoup évoluée sur l'atoll des Tuamotu...

Publié le 08/07/2020 à 12:31 - Mise à jour le 08/07/2020 à 15:09
Lecture 2 minutes

Cela fait 5 mois que le Shen Gang Shun 1, un thonier, s'est échoué à Arutua. Mais depuis, la situation n'a pas beaucoup évoluée sur l'atoll des Tuamotu...

Fin avril, le Tribunal administratif avait condamné le propriétaire du Shen Gang Shun 1, échoué le 21 mars, à agir pour retirer l’épave du récif dans un délai de quinze jours, au-delà duquel une seconde astreinte de 500 000 Fcfp par jour viendrait s’ajouter à la précédente. « Toutes les mesures nécessaires ont été prises dans les délais de l’ordonnance, assure l’avocate de l’armateur Me Anne Laure Michel. Dès le 7 mai, la société TNT Boyer était sur place pour procéder aux opérations de retirement. »

En mai, le gouvernement avait communiqué sur une opération de dépollution du navire.

Mais à ce jour, la situation n’a pas vraiment évolué sur l’atoll. Et le maire, comme sa population, s’impatientent : « Le bateau est toujours sur le récif. Ça a bougé avec la houle qu’il y a eu dernièrement. Le bateau s’est reculé un peu dans l’océan. J’ai prévenu l’assurance, les responsables et jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas de nouvelle. (…) Samedi dernier, je suis passé pour voir quand c’était calme, pour prendre des photos et j’ai vu des traces de carburant et il y a une odeur pas possible. Du coup j’ai décidé de prendre un arrêté pour interdire aux bateaux de passer dans cette zone-là. » Une odeur due aux poissons qui n’ont pas été évacués de la cale du bateau.

Reupena Samuel Taputuarai se dit inquiet : « cela fait presque 5 mois et le bateau n’est toujours pas retiré du récif (…) Je me sens un peu délaissé. J’appelle l’avocate. Elle m’a appelé avant hier pour me proposer un plan d’action. Je ne suis pas du tout d’accord. J’attends qu’elle m’envoie le plan pour retirer le poisson de la cale. Ils voulaient le faire par le lagon et moi je ne suis pas du tout d’accord. (…) Je ne veux pas que les déchets viennent polluer. Je préfère qu’ils fassent par l’océan. »

« Pour le poisson, ils n’ont pas eu de chance, ils n’ont pas réussi à retirer le poisson parce qu’ils ont voulu le retirer par le large, et ça n’a pas été possible. C’est pourquoi maintenant, ils ont établi un deuxième plan et ils sont en partance. ils ont établi un deuxième plan pour retirer le poisson sur une barge qui est dans le lagon parce qu’avec la houle qu’on a actuellement, le retrait des poissons côté large est très difficile », explique l’avocate de l’armateur. « Ce sont des avis d’experts », souligne-t-elle. Le plan a été finalisé avec l’entreprise Boyer.

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...