samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Arutua : il retrouve sa famille après 53 ans de séparation

Publié le

Publié le 24/06/2017 à 11:56 - Mise à jour le 24/06/2017 à 11:56
Lecture 3 minutes

Marii Parker est né à Arutua en 1964. Sa tante rend visite à ses parents sur l’atoll alors qu’il n’a que quelques mois. Le mari de sa tante, originaire de Hawaii, est médecin. Il découvre que le nouveau-né a des difficultés à respirer. Il l’ausculte et se rend compte qu’il souffre d’une malformation cardiaque. L’enfant est confié au couple pour qu’il soit opéré à Hawaii. Mais il ne reviendra jamais. La tante aurait selon les récits des frères de Marii, coupé les ponts avec sa famille en Polynésie française. L’enfant est laissé à sa nouvelle vie i avec sa famille d’adoption, mais son souvenir reste dans le cœur de ses quatre frères et sa sœur. 

Pierre l’un de ses frères nourrit l’espoir de retrouver Marii. Au mois de mars son épouse lui offre pour son anniversaire un voyage à Hawaii, l’opportunité pour lui de retrouver son petit frère.

« Ça n’a pas été très difficile pour le chercher. Grâce à Internet aujourd’hui on peut tout faire… Arrivé à Hawaii on a fait des recherches sur Internet, on a fait d’abord sur Parker Temarii, rien. Puis je me suis rappelé du nom de mon oncle, Kenessey. On a écrit Temarii Kenessey et à eux son nom et son adresse. On les a rentré dans le GPS de la voiture et on a roulé 30 à 40 minutes et on est arrivé à destination… C’est lui qui m’a reconnu, il m’a regardé et il a dit : « my brother » (mon frère NDLR), je lui ai répondu : « oui je suis ton grand frère ». Et on s’est enlacé en pleure. Des pleurs de joie, 53 ans après je retrouve mon petit frère ».
 

Lorsque Marii ouvre la porte du salon d’honneur il aperçoit sa mère et la prend dans ses bras. La vieille dame de 89 ans serre son fils très fort et l’embrasse. L’émotion est à son comble. Son père lui, ne comprend pas ce qui arrive. À 84 ans il n’a plus toute sa tête il embrasse Marii et commence à entonner un chant d’accueil « Iaorana tatou paatoanei » (Bienvenu à tous NDLR). Les frères de Marii viennent tour à tour l’embrasser et le serrer très fort dans leurs bras avec des sanglots. À chaque fois Marii répète « i’m home » (Je suis revenu à la maison NDLR.)

« Je suis très heureux, je suis de retour à la maison avec ma famille. J’ai toujours eu envie de revenir, finalement le seigneur m’a permis de revenir. Il y a deux ans j’ai confié ma vie à Jésus à la demeure de ma tante Anna. Et il m’a dit : Marii c’est le moment de rentrer chez toi retrouver ta famille. J’ai emmené mes enfants pour qu’ils rencontrent leur famille ». 

La famille Parker Kenessey a passé la nuit à Tahiti avant de prendre l’avion le lendemain pour retrouver le reste de la famille sur l’atoll. Ils y séjourneront un mois pour essayer de rattraper 53 années de séparation.

« Il est parti il avait 3 mois. Il revient il a 53 ans », Pierre Parker, le frère de Marii

Sam Teinaore et rédaction web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.