A VOIR

|

Affluence au vaccinodrome de la présidence

Publié le

Il y avait foule ce samedi au vaccinodrome de la présidence. Un peu plus de 700 personnes sont venues pour effectuer leur dose de rappel.

Publié le 03/12/2022 à 18:17 - Mise à jour le 03/12/2022 à 18:21
Lecture 2 minutes

Il y avait foule ce samedi au vaccinodrome de la présidence. Un peu plus de 700 personnes sont venues pour effectuer leur dose de rappel.

Comme lors des pics de contamination de la COVID 19, le vaccinodrome de la présidence a été pris d’assaut par les personnes qui venaient effectuer leur dose de rappel. 752 personnes ont été vaccinées contre la Covid dont 726 rappels Pfizer Bivalent. Cette affluence ne serait pas forcément lié à l’annonce d’un nouveau décès dû à la Covid 19. “L’annonce d’hier soir dans les médias, je ne pense pas que ça a eu une incidence majeure. Je pense que c’est le fruit du travail que nous menons depuis des semaines”, estime Manutea Gay, responsable de la plateforme covid.

Le nouveau vaccin Pfizer Bivalent. Crédit Tahiti Nui télévision

Les personnes présentes ce samedi matin n’ont pas oublié les drames provoqués par les vagues de contamination. Elles ont majoritairement été attentives à l’annonce de la recrudescence du nombre de cas qui ne cesse de grandir en cette fin d’année.

Les longues files d’attentes seraient en grande partie dues à la diminution de l’effectif pour l’opération de vaccination de ce jour. Ceux qui consultent régulièrement leur médecin se sont vu rappeler qu’il ne fallait manquer la dose de rappel.

Comme pour n’importe quel vaccin, celui contre la COVID 19 perd en efficacité au bout de 6 mois d’où la nécessité de faire une piqure de rappel. “On rappelle 6 mois après la dernière dose avec le nouveau vaccin Pfizer bivalent afin de mieux les protéger des formes graves de la covid. Et notamment, ce nouveau Pfizer bivalent permet de se protéger contre le virus originel de Chine et l’Omicron qui domine dans le monde depuis plus d’un an maintenant”, explique Daniel Ponia, responsable de la vaccination anti-COVID et anti-grippe.

En attendant un vaccin plus efficace dans le temps ceux qui sont administrés gratuitement sont les meilleures protections contre les formes graves de la COVID19. Pour ceux qui refusent de se faire vacciner les gestes barrières sont leurs meilleures protections.