dimanche 5 décembre 2021
A VOIR

|

A Tia i mua dénonce une masse salariale “mal exploitée” et des embauches “copains, copines” à l’OPH

Publié le

Une partie des employés de l'OPH ont manifesté ce jeudi matin, faisant écho à la grève d'une centaine de salariés le 15 juillet dernier. Les principaux points de revendication : la réorganisation de l’établissement et le gel des embauches.

Publié le 22/10/2021 à 11:55 - Mise à jour le 22/10/2021 à 11:55
Lecture < 1 min.

Une partie des employés de l'OPH ont manifesté ce jeudi matin, faisant écho à la grève d'une centaine de salariés le 15 juillet dernier. Les principaux points de revendication : la réorganisation de l’établissement et le gel des embauches.

Le syndicat A Tia i mua dénonce des dysfonctionnements au sein de l’Office polynésien de l’habitat. Une partie des employés a manifesté ce vendredi matin devant le siège de l’OPH à Pirae. Les manifestants pointent du doigt des soucis d’organisation en interne et un management à revoir.

Selon le syndicat, l’OPH qui compte 240 employés, a besoin de se réformer sur le prise de décision, pour mieux assurer sa mission : “aujourd’hui, à l’OPH, on est dans le rouge”, dénonce le représentant syndical Jean-Pierre Tefaafana. “On a une masse salariale qui est mal exploitée. C’est pas parce que tu n’aimes pas cette salariée-là qu’après il faut la mettre dans un placard, et après tu embauches un CDD. Les embauches copains, copines et famille, il faut arrêter tout ça. Nous le personnel, on ne veut plus voir ça. Au niveau managérial, ça ne va pas non plus. Ils ne prennent aucune décision“.

Pour l’instant, le syndicat n’a pas déposé de préavis de grève.

infos coronavirus