lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

35,9 milliards de Fcfp de crédits accordés au 3e trimestre 2018

Publié le

Publié le 13/12/2018 à 10:13 - Mise à jour le 13/12/2018 à 10:13
Lecture 3 minutes

Au troisième trimestre 2018, la production de crédit hors découverts (35,9 milliards de Fcfp) progresse de 23,8% par rapport au trimestre précédent, tirée par les sociétés non financières (+43,6%), indique la dernière publication de l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM). Sur les neuf premiers mois de l’année, le cumul de la production de crédit (90,1 milliards de Fcfp) augmente de 8,4 % sous l’effet du dynamisme des crédits à l’habitat (+22,3%).

Ces derniers, stimulés par le dispositif gouvernemental d’aide à l’investissement des ménages instauré en décembre 2017, expliquent la croissance de la production de crédit aux particuliers, 16,2 milliards de Fcfp au troisième trimestre 2018, +5,8% sur trois mois. En cumul, la production (44,3 milliards de Fcfp) augmente de 16,3% par rapport à 2017, impactée également par la hausse des autres crédits (+39,2%).

Dans le détail, concernant les crédits aux particuliers, répartition des nouveaux crédits se fait comme suit :
– 51,3%, la plus grosse part, sont destinés à l’habitat ;
– 37,1% aux prêts personnels et autres crédits échéancés à la consommation ;
– 11,6% pour les autres crédits.

La production de crédit aux sociétés non financières (18,2 milliards de Fcfp, +43,6% sur trois mois) est dynamique, tant pour les crédits de trésorerie non échéancée, +62,5%, que pour les crédits d’équipement, +64,9%, en lien avec la mise en place de prêts significatifs en faveur des secteurs des transports, de l’industrie et de l’immobilier. En cumul, la production ressort à 42,5 milliards de Fcfp (+0,4%). La croissance des crédits d’équipement (+12,3%) est compensée par le repli sensible des créances commerciales (-12,4%).

La répartition des nouveaux crédits aux sociétés non financières se fait comme suit :
– 37,2% pour l’équipement ;
– 35,9% pour l’escompte ;
– 18,1% pour la trésorerie échéancée ;
– 6,1% pour l’immobilier ;
– et 2,7% pour les autres investissements.

La production de crédit aux entreprises individuelles (1,4 milliard de Fcfp) augmente de moitié sur le trimestre, portée par la hausse des crédits d’équipement (+53,1%) et des autres crédits (+140,1%).

La répartition des nouveaux crédits aux entreprises individuelles se fait comme suit :
– 40,9%, la plus grosse part, sont destinés à l’équipement ;
– 23,9% pour l’immobilier ;
– 17,3% pour de la trésorerie échéancée ;
– 11,2% pour les autres investissements ;
– et 6,8% pour l’escompte.
 

D’après un communiqué

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.