samedi 20 juillet 2019
A VOIR

|

Vidéo – Un Polynésien sur la liste du Rassemblement national aux élections européennes

Publié le

Publié le 08/10/2018 à 8:53 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:27
Lecture 3 minutes

Vous êtes en Polynésie depuis quelques jours, quel est le but de votre visite ?
“Je fais partie de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale, et donc je suis venu me renseigner, voir sur le terrain la manière dont l’armée française assume ses missions, notamment sur la protection des eaux territoriales, le contrôle des pêches, le narcotrafic, et les moyens qui sont mis en place par la France pour surveiller cet immense territoire.”
 
Vous en avez profité pour rencontrer les militants du Rassemblement national en Polynésie qui est représenté localement par Eric Minardi. Comment se sont déroulées ces rencontres avec les militants et combien de militants vous revendiquez au Rassemblement national en Polynésie ?
“Nous sommes 450 adhérents, plus les sympathisants, et le potentiel électoral est énorme puisque Marine Le Pen a réalisé 37 000 votes lors des dernières présidentielles. Je suis venu aussi apporter l’information sur ce qu’il se passe sur le territoire national, les difficultés du président Macron, la démission du ministre de l’Intérieur après celle de Nicolas Hulot, et la manière dont aujourd’hui la politique française s’exerce dans tous les domaines. Et je suis aussi venu me renseigner sur la manière dont les affaires fonctionnent en Polynésie, le chômage des jeunes, les difficultés économiques et essayer de discuter avec l’ensemble des militants, de savoir quelles sont leurs attentes, leurs critiques ou ce qu’ils pensent réellement de la situation.”
 
Vous évoquiez le gros score de Marine Le Pen lors de la présidentielle, un score que vous avez réussi à mener grâce à une alliance avec un parti fort du fenua, le Tahoeraa, en revanche vous n’avez pas réussi à transformer cet essai aux législatives où vos candidats ont fait un score décevant, 1,5 % des suffrages exprimés… Comment vous l’expliquez ?
“Je pense que pour l’instant nous sommes précisément un parti national, qui a une courroie de transmission nationale qui est un grand parti politique qui est le Rassemblement national. Or sur ces élections locales, une prime est donnée aux forces en présence, à celles qui dirigent le territoire depuis déjà longtemps et c’est vrai que le Tahoeraa fait partie de ces forces-là. Donc au national, les électeurs sont plutôt tentés par un vote qui est plus national, plus global, et au niveau territorial ils font confiance ou reviennent à un vote plus traditionnel. Notre difficulté est là, arriver à transmettre la force que nous sommes en métropole pour la transmettre à l’ensemble de l’outre-mer et pas seulement à la Polynésie parce que, par exemple, en Nouvelle-Calédonie, Marine Le Pen a aussi fait 48 % au 2e tour.”
 
Mais est-ce que vous pensez que le Rassemblement national a une place en Polynésie ?
“Un peu comme l’autonomie de la Polynésie, le parti Te Nati est indépendant du Rassemblement national, même s’il en est l’émanation. Donc je pense que petit à petit, à force de convaincre, de rassembler, de faire venir à nous des personnalités politiques ou des professionnels, nous arriveront à peser sur la vie politique locale. D’ailleurs je pense que nous pesons, parce que si un grand parti comme le Tahoeraa a soutenu Marine Le Pen à l’élection présidentielle, c’est que nous avons une influence, peut-être lointaine, mais une influence, parce que tout simplement nos idées politiques progressent. Et je rappellerai simplement qu’aux élections européennes qui arrivent, où sur notre liste un Polynésien sera présent, notre formation dans les sondages est créditée de 21 % devant le parti de M. Macron, d’où l’importance.”
 
Qui sera ce Polynésien ?
“Ce sera sûrement Eric Minardi, mais peut-être pas seulement. Parce que nous avons mis l’outre-mer au cœur de notre programme politique et la Polynésie comme la Nouvelle-Calédonie et tous les autres territoires seront représentés sur notre liste nationale aux élections européennes.”

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Baby Shark version polynésienne

https://www.facebook.com/399255963871718/videos/408281769787870/ Une vidéo publiée jeudi sur Facebook fait le buzz. Des élèves musiciens de Pao pao à Moorea,...

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X