lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Vidéo – Teva Rohfritsch : « Il ne faut pas qu’on vole à nouveau la démocratie en Polynésie française »

Publié le

Publié le 18/03/2018 à 10:22 - Mise à jour le 18/03/2018 à 10:22
Lecture 2 minutes

Vous annoncez 45 000 adhérents et une volonté de gagner au premier tour. Ce serait du jamais vu. Est-ce que vous pensez en avoir les moyens ?

En tout cas, nous allons tout faire pour. Le président a donné la ligne directrice, l’objectif parce qu’on veut surtout ne pas pécher par excès de confiance. Par le biais de cet objectif, nous souhaitons appeler tous nos adhérents à se rendre dans les bureaux de vote, dès le premier tour. Ne pensons pas que d’autres iront à notre place, ne pensons pas que d’autres feront le travail à notre place. Le message du président c’est de dire : mobilisons-nous dès le premier tour. D’autant plus que nous ne savons pas ce que vont faire nos adversaires au second tour. On sait que des alliances ont déjà eu lieu par le passé et puis les bruits se font de plus en plus fort. Il ne faut pas qu’on vole à nouveau la démocratie en Polynésie française. […]

Dans le discours il a annoncé faire place au renouveau mais quand on regarde les têtes de liste, ce sont des visages qui sont connus depuis longtemps…

Il y a de l’expérience, il y a aussi des nouveaux visages. […] Il y a des jeunes qui démarrent. Il faut aussi choisir des hommes et des femmes d’expérience. Ils seront à l’assemblée pendant cinq ans pour voter les lois, pour les améliorer, pour faire en sorte que notre règlement puisse être adapté aux Polynésiens et surtout au développement et à la création d’emplois.

Il faut dire quand même qu’au moment de la constitution de cette liste, il y a eu beaucoup de peapea. Tout le monde veut figurer sur cette liste et si possible, le plus en tête. Des gens comme Rony Tumahai ont eu raison de menacer de démissionner ?

Chacun a sa façon de fonctionner on va dire. Ce qui est certain c’est qu’il y a beaucoup de monde au Tapura… Il n’y a que 57 places à l’assemblée donc il y a un moment où c’est une étape difficile mais ça l’est dans chaque famille politique et ça l’est à chaque élection territoriale. Il y a un moment où le président doit, en fonction de sa sensibilité, faire des choix et on l’espère, des choix gagnants. Au final, maintenant, il faut se mettre en situation de campagne. […]

Quand vous parlez de choix gagnants, on peut inclure Teiva Manutahi dans ces propos-là ? Pourquoi avoir choisi de l’intégrer dans votre équipe ?

Je pense que Teiva touche des populations que nous ne touchions pas forcément. En tout cas, Teiva a été choisi par notre président pour apporter sa pierre, parmi d’autres. […]

Le président Edouard Fritch a annoncé qu’il voulait préparer sa succession. Sa succession, c’est vous, le futur président du Pays ou du parti, en avez-vous l’ambition ?

Il ne m’appartient pas de faire ce choix. Nous verrons bien le moment venu, ce que le parti décide.

Mais c’est un souhait de votre part ?

Mon souhait pour l’instant c’est de gagner les prochaines territoriales avec Edouard et avec le Tapura, d’apporter ma contribution en tant que vice-président et de servir au mieux les objectifs que notre président nous a fixés et surtout, servir au mieux notre population.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...