jeudi 24 septembre 2020
A VOIR

|

Vidéo – Des élus de la commune associée de Makemo veulent la défusion

Publié le

Publié le 28/02/2017 à 14:45 - Mise à jour le 28/02/2017 à 14:45
Lecture 2 minutes

Mardi, le conseiller municipal de Takume-Raroia, Bruno Faatoa, a rencontré l’administrateur des Tuamotu-Gambier au Haut-commissariat pour déposer une lettre signée par les maires de 4 communes (Raroia, Takume, Nihiru et Taenga). Ils sont dans l’attente de la signature du maire de Katiu. Pour obtenir la défusion, il faut avoir 1/3 des votes au conseil municipal afin de faire pencher la balance.
La lettre signée sera déposée au maire de Makemo la semaine prochaine. Ce dernier sera alors obligé d’inscrire la demande de défusion à l’ordre du prochain conseil municipal. Si cela n’est pas fait, Bruno Faatoa, le conseiller de Takume-Raroia compte entamer une procédure judiciaire au tribunal administratif.

Bruno Faatoa dénonce l’attitude du maire de Makemo qui adopte sans cesse des décisions pour Makemo et non pour les communes associées.  « A chaque fois qu’il y a une convocation, c’est toujours Makemo, Makemo en ordre du jour… et nous on est toujours en questions diverses (…) Nous voulons être indépendants c’est-à-dire gérer nous-mêmes nos budgets, qu’on gère nous-mêmes nos îles. Nous sommes quand même 8 communes associées. Aujourd’hui c’est le maire de Makemo qui gère tout ça. Il donne des sucettes à quelques-uns et pour les autres rien ». 

Les communes demandent des formations qui sont rarement acceptées. « Il (le maire de Makemo, NDLR) nous interdit d’aller nous former au SPC alors que c’est notre droit. lui il se permet de prendre des formations au SPC parce qu’il est maire de Makemo. J’ai demandé 2 fois et on me refuse l’accès alors que c’est important », regrette Bruno Faatoa. 
Ces communes se sentent délaissées et veulent être indépendantes afin de recréer une union solidaire ensemble.

Rédaction web avec Sophie Guébel 

Bruno Faatoa, conseiller municipal de Takume-Raroia

infos coronavirus

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée à Air Tahiti

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de retraite

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV