samedi 21 mai 2022
A VOIR

|

L’Union Populaire Polynésie rencontre la population

Publié le

La campagne présidentielle bat son plein et les soutiens locaux investissent les quartiers afin de rallier des électeurs. C’est le cas de l’Union Populaire Polynésie. À l’approche de la Présidentielle, les militants font du porte à porte pour expliquer l’importance de cette élection, et ce qu’elle peut changer au fenua.

Publié le 30/03/2022 à 17:09 - Mise à jour le 30/03/2022 à 17:09
Lecture < 1 min.

La campagne présidentielle bat son plein et les soutiens locaux investissent les quartiers afin de rallier des électeurs. C’est le cas de l’Union Populaire Polynésie. À l’approche de la Présidentielle, les militants font du porte à porte pour expliquer l’importance de cette élection, et ce qu’elle peut changer au fenua.

Avec un taux de participation de 56% aux dernières territoriales contre moins de 47% à la dernière Présidentielle, la priorité des Polynésiens reste l’élection du président du fenua. Pour le mouvement de soutien à Jean-Luc Mélenchon, il est important de rappeler que, malgré la distance, voter pour un nouveau Président permettra de renouveler les relations entre le Pays et l’Etat.

“Ici, à Tahiti, on ne sent pas tellement l’importance du Président de France”, remarque Huber Cattet, l’un des militants. “Il est trop loin puis ne se manifeste pas très souvent. Donc ici, l’important c’est le président local. Généralement, c’est lui qui a le pouvoir. Mais au moment de l’élection, il faut que les gens comprennent que changer de Président, ça peut changer la relation entre la métropole et la Polynésie”.

Les réunions publiques ne suffisent pas : l’Union Populaire Polynésie mise sur les rencontres individuelles pour transmettre les propositions de Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise. Parmi elles, la reconnaissance des dégâts humains et environnementaux causés par les essais nucléaires. Plus d’égalité aussi avec une augmentation du SMIC, financée en taxant les ultra-riches. Il veut aussi fonder la 6ème Constitution pour augmenter l’implication des citoyens dans les décisions politiques.

“Il faut travailler tout de suite à la réflexion sur le sixième Constitution et Tahiti doit commencer à penser, à réfléchir à ce que les gens veulent vraiment, à ce qu’ils veulent dans leur vie”, explique Noëlle Cattet, elle aussi militante. “C’est pour ça aussi qu’on vient en parler dans les quartiers”.

Il ne reste que 10 jours à l’Union Populaire Polynésie pour faire sa propagande avant le 1er tour de l’élection présidentielle qui se tiendra le 9 avril prochain.

infos coronavirus