vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Législatives : Nicole Sanquer, candidate sous ses propres couleurs

Publié le

Sur la deuxième circonscription, Nicole Sanquer, la députée sortante, est candidate à sa propre succession. Son siège est particulièrement convoité : c’est dans cette circonscription que l’on dénombre le plus de candidats, 10 au total. Elue sous la bannière rouge en 2017, Nicole Sanquer a pris sa liberté depuis. Elle court pour la première fois sous ses propres couleurs.

Publié le 19/05/2022 à 9:42 - Mise à jour le 19/05/2022 à 9:42
Lecture < 1 min.

Sur la deuxième circonscription, Nicole Sanquer, la députée sortante, est candidate à sa propre succession. Son siège est particulièrement convoité : c’est dans cette circonscription que l’on dénombre le plus de candidats, 10 au total. Elue sous la bannière rouge en 2017, Nicole Sanquer a pris sa liberté depuis. Elle court pour la première fois sous ses propres couleurs.

Lundi, c’est une centaine d’électeurs de la Presqu’île qui ont répondu à l’invitation du parti A Here ia Porinetia, à Taravao. Deux des trois candidats verts se sont déplacés pour rencontrer l’électorat du Sud de Tahiti. La député sortante Nicole Sanquer en a profité pour présenter un bilan de son action parlementaire depuis 2017 : “Mon bilan est riche d’avancées pour les familles polynésiennes ou les associations puisque je me suis intéressée à toutes les discriminations ou injustices qui pouvaient exister entre Français de métropole, d’Outre-mer et du Pacifique. Comme exemple, il y a eu cette fameuse prime d’installation pour les militaires, il y a la réouverture du dossier de l’ITR de nos fonctionnaires et militaires”.

Dans cette deuxième circonscription, Nicole Sanquer et sa suppléante Heia Parau multiplient les actions de terrain. Les candidats de A Here ia Porinetia prônent le changement du système politique, et envisagent de “demander la modification de la loi organique, avec deux mandats et pas plus, la réduction du nombre d’élus à l’assemblée de la Polynésie française” ou encore d’“installer des verrous pour arrêter cette soumission des maires au gouvernement en place, et puis une mesure phare avec l’utilisation du référendum local pour rendre la parole au peuple autant de fois que cela est nécessaire”, confie Nicole Sanquer.

Lors de l’élection présidentielle, le trio A Here ia Porinetia avait parrainé trois candidats différents. En cas de victoire, Nicole Sanquer indique qu’elle attend de connaître la nouvelle répartition des forces à l’Assemblée nationale pour déterminer le groupe au sein duquel elle envisage de siéger.

infos coronavirus