jeudi 2 avril 2020
A VOIR

|

Européennes : 4 parlementaires polynésiens contre le soutien du Tapura à la liste En Marche

Publié le

Publié le 31/03/2019 à 8:31 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:27
Lecture 2 minutes

Mardi dernier, le parti d’Edouard Fritch Tapura Huiraatira s’est réuni afin de désigner un candidat pour représenter la Polynésie sur la liste En Marche pour les élections européennes. Une demande qui viendrait du parti de la majorité présidentielle à Paris. Deux noms ont été soumis au vote : ceux de Virginie Bruant, et de Tearii Alpha. 

Mais la décision de soutenir En Marche ne plait pas à tout le monde. Dans un communiqué, les quatre parlementaires polynésiens issus du Tapura (Maina Sage, Lana Tetuanui, Nicole Sanquer et Nuihau Laurey) expliquent que la décision, prise sans qu’ils en ait été informés, « parait particulièrement inappropriée compte tenu de nos rattachements respectifs au sein des groupes centristes – UDI-UC au Sénat et UDI-Agir-Independants – qui nous ont toujours soutenus loyalement dans le respect de nos positionnements politiques ».

Pour les parlementaires, « cela crée une ambiguïté potentiellement lourde de conséquences puisqu’elle pose en filigrane la question de notre rattachement au mouvement LREM.
« Plus grave, ce choix ne saurait être associé au vote de la réforme statutaire en cours qui n’a jamais, en quatre ans jusqu’à ce jour, fait l’objet d’un quelconque lien avec nos décisions de rattachement. Si tel est le cas, nous y serons strictement opposés
« , font savoir Maina Sage, Lana Tetuanui, Nicole Sanquer et Nuihau Laurey. 

Le président Edouard Fritch a été informé de leur position samedi. 
Dans un communiqué, le Tapura répond « qu’il n’est lié par aucune convention avec le parti UDI, ni aucun autre parti au niveau national. Les quatre parlementaires siègent dans les groupes UDI des deux chambres, mais ils ont totale liberté de vote et se sont bien souvent exprimés en faveur des textes présentés par la majorité, contrairement aux autres membres de leur groupe. » Le parti d’Edouard Fritch « appelle ses cadres, ses militants et sympathisants à soutenir Tearii Alpha, candidat du Tapura Huiraatira sur la liste LREM pour les prochaines élections européennes. »

​Rédaction web 
 
Le communiqué des parlementaires : 

Le communiqué du Tapura : 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Renforcement des contrôles des forces de l’ordre...

Le coronavirus circule dans la zone urbaine de Tahiti ainsi qu’à Moorea. Aussi, il est demandé à la population de limiter les déplacements entre cette zone et le reste de l’île et de les réserver aux seuls motifs impérieux. Les échanges entre cette partie de l’île et le reste de Tahiti doivent être limités au strict nécessaire.

Covid-19 : l’État renforce son soutien à l’économie polynésienne

Dans le contexte du Covid-19, le Premier Ministre a affirmé avec force que "… la solidarité nationale s’applique et s’appliquera pleinement … en outre-mer …". En conséquence, l’État apporte son soutien au plan de sauvegarde économique décidé par le Gouvernement de la Polynésie, pour accompagner notamment les entreprises locales et leurs salariés.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV